Arcangues: Un adjoint au maire accepte finalement de marier un couple d'hommes

Vincent Vantighem

— 

Le maire d'Arcangues, Jean-Michel Colo, le 24 juin 2013.
Le maire d'Arcangues, Jean-Michel Colo, le 24 juin 2013. — GAIZKA IROZ / AFP

Et tous ses vœux de bonheur… Un adjoint au maire d'Arcangues (Pyrénées-Atlantiques), qui s'opposait depuis fin mai au mariage d'un couple d'hommes, a finalement accepté de célébrer leur union, a annoncé jeudi la mairie dans un communiqué.

«Après un tour de table où chacun a pu s'exprimer, un adjoint a fini par se porter volontaire pour célébrer le mariage Taubira», a indiqué la mairie dans un communiqué transmis à l'AFP jeudi soir à l'issue d'une réunion entre le maire (divers droite), Jean-Michel Colo, et ses adjoints, sans préciser l'identité de l'adjoint volontaire.

Une plainte avait été déposée mercredi soir

Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, en couple depuis 1997, ont déposé officiellement leur dossier de mariage le 17 juin à la mairie d'Arcangues.  Fin mai, ils avaient averti le maire de cette commune de 3.000 habitants de leur projet d'union. Jean-Michel Colo, 60 ans, avait informé le 7 juin la préfecture qu'il refuserait, tant qu'il serait à la tête de sa commune, de marier des couples de même sexe.

Face à ce refus de célébrer leur union, le couple avait finalement porté plainte mercredi pour discrimination auprès du procureur de la République à Bayonne contre le maire et ses adjoints qu'ils ont également assignés en référé.