Le maire de Corbeil-Essonnes n’est plus en garde à vue

avec AFP

— 

La liste UMP de Jean-Pierre Bechter a gagné dimanche l'élection à Corbeil-Essonnes.
La liste UMP de Jean-Pierre Bechter a gagné dimanche l'élection à Corbeil-Essonnes. — G. BASSIGNAC / JDD / SIPA

La garde à vue du maire (UMP) de Corbeil-Essonnes (Essonne) et bras droit de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, et du directeur du service jeunesse et sports de la mairie, a été levée en fin de soirée mercredi, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les deux hommes avaient été placés mercredi matin en garde à vue dans les locaux de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles, pour être entendus dans le cadre d'une affaire de tentative d'homicide volontaire, le 19 février à Corbeil-Essonnes.

Selon leparisien.fr, le magistrat instructeur a estimé qu’en l’état les charges étaient insuffisantes pour justifier une mise en examen ou d’être désigné comme témoin assisté. Les investigations se poursuivent cependant.