Frigide Barjot habite un logement social... alors qu'elle possède un appartement à Paris

E.O.

— 

Frigide Barjot, le 29 mai 2013 à Paris.
Frigide Barjot, le 29 mai 2013 à Paris. — WITT/SIPA

On le savait: la mairie de Paris s’intéresse au logement social occupé par Frigide Barjot et son époux, dans le 15e arrondissement de Paris. La tête d’affiche de la Manif pour tous fait même l’objet d’une procédure d’expulsion pour l’occupation de cet appartement de 173m2, tout près du Champ-de-Mars. Le tout pour un loyer mensuel de 2.850 €, soit un prix nettement inférieur à ceux du marché.

Ce mardi, Le Figaro nous apprend que Frigide Barjot est non seulement locataire de ce logement social mais aussi… propriétaire d’un appartement de 64 m2 à Paris, dans le 10e arrondissement.

Des travaux en cours

«J'ai hérité de cet appartement en 2009 à la mort de ma mère. Il n'a rien à voir avec notre vie actuelle», a confirmé l’ex-porte-parole de la Manif pour tous au Figaro. Mais selon elle, ce logement «est trop petit pour qu’(ils) y vivent tous [le couple a quatre enfants] et n'est pas habitable». D’après le quotidien, des travaux sont en effet en cours dans l’immeuble, où son frère possède également un appartement.

La Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) estime que l’existence de ce logement «questionne l’éthique» mais «ne pose pas de problème au plan juridique». L’institution a en revanche assigné Frigide Barjot pour qu’elle quitte le logement social, où est également domiciliée la société du couple, Jalons. Le bail interdit en effet toute activité commerciale sur le lieu d'habitation. D’autre part, les époux sont accusés de se verser à eux-même un loyer, par le biais de leur société – une pratique interdite, puisqu’elle s’apparente à une sous-location.