Depardieu condamné à 4.000 euros d'amende pour conduite en état d'ivresse

avec AFP

— 

Outre l'amende et la suspension de permis, Gérard Depardieu risquait une peine théorique pouvant aller jusqu'à deux ans de prison pour avoir été contrôlé avec une alcoolémie d'1,8 g par litre de sang (le taux autorisé est de 0,5g) après un accident de scooter sans gravité en novembre 2012, dans le 17e arrondissement de Paris.
Outre l'amende et la suspension de permis, Gérard Depardieu risquait une peine théorique pouvant aller jusqu'à deux ans de prison pour avoir été contrôlé avec une alcoolémie d'1,8 g par litre de sang (le taux autorisé est de 0,5g) après un accident de scooter sans gravité en novembre 2012, dans le 17e arrondissement de Paris. — Jean Christophe Magnenet AFP

La condamnation vient de tomber. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Gérard Depardieu à 4.000 euros d'amende et son permis a été suspendu. Les juges ont donc suivi les réquisitions du ministère public. La star du cinéma français, qui déclarait le week-end dernier vouloir obtenir un septième passeport en adressant une demande aux autorités algériennes, n'avait pas assisté, le 24 mai, à son procès au palais de justice de Paris.

Depardieu avait conduit en état d'ivresse sur son scooter dans la capitale en novembre 2012. La peine théorique pouvait aller jusqu'à deux ans de prison pour avoir été contrôlé avec une alcoolémie d'1,8 g par litre de sang (le taux autorisé est de 0,5 g). Son absence, en raison d'un tournage en Tchétchénie, n'avait pas manqué d'être relevée par la procureure, Aurélia Devos: «C'est toujours frustrant quand un prévenu qui conteste les faits n'est pas là pour être interrogé directement, c'est regrettable et dommageable».

L'examen de l'infraction reprochée à Gérard Depardieu, 64 ans, avait déjà été reporté à trois reprises, notamment en raison de ses absences.

«Une odeur d'alcool se dégage fortement»

La représentante du parquet avait jugé que la responsabilité de l'acteur n'était pas «contestable».«Une odeur d'alcool se dégage fortement» lorsque les policiers viennent l'interpeller après son accident, «il s'énerve» et dit dans un premier temps qu'il ne veut pas être contrôlé car «il a bu», avait décrit Devos.

L'avocat de l'acteur, Me Eric de Caumont avait affirmé que les derniers verres de «champagne» de l'acteur remontaient à de nombreuses heures avant son interpellation et avaient été consommés avant d'embarquer dans un avion le ramenant d'Ouzbékistan la veille. L’Ouzbékistan est, avec la Tchétchénie et la Russie, l'une des destinations privilégiées de la star, ces dernières années.

Il a obtenu la nationalité russe en janvier après avoir acquis une résidence à Néchin (Belgique) et suscité la polémique sur les motivations fiscales de ce départ. Réputé pour ses excès, l'acteur avait, entre autres frasques, assommé un paparazzi à Florence en 2005, uriné dans la cabine d'un vol Paris-Dublin en 2011, frappé un automobiliste en plein Paris en août dernier. En 2006, il avait été condamné à Montluçon (France) à 3.500 euros d'amende pour avoir outragé des inspecteurs du travail lors d'un tournage.