Pas de manif contre les «islamo-racailles» et les «antifas» samedi

avec AFP

— 

La manifestation samedi à Paris contre «les islamo-racailles et les antifas» (antifascistes) à l'appel d'un mouvement islamophobe, Résistance Républicaine, n'aura finalement pas lieu, les organisateurs estimant avoir fait l'objet d'une interdiction, ce que réfute la préfecture de police de Paris.

«L'interdiction nous a clairement été signifiée», a assuré mercredi à l'AFP la présidente de Résistance Républicaine, Christine Tasin, qui revendique son «islamophobie».

«Ce n'était en aucun cas une interdiction, mais une procédure contradictoire, pour leur signifier notre intention d'interdire cette manifestation en raison des mots d'ordre et des éventuels troubles à l'ordre public» que pourrait susciter le rassemblement, a indiqué à l'AFP une source à la préfecture de police de Paris.

Demande l'interdiction de l'islam

«Ils ont ensuite répondu à notre courrier pour nous dire qu'ils renonçaient à cette manifestation», a ajouté cette source. Pour Christine Tasin, il était «de toute façon hors de question de renoncer à nos mots d'ordre, d'autant que dimanche les antifas manifestent et, eux, on ne leur dit rien». Une «journée nationale antifasciste» est prévue dimanche à l'initiative de divers groupes.

Résistance Républicaine est une association proche de Riposte Laïque, qui s'était fait connaître fin 2010 en voulant organiser, avec le Bloc identitaire, un «apéro saucisson-pinard» dans le quartier populaire et multiethnique de La Goutte d'Or, à Paris. Elle vise principalement à demander l'interdiction de l'islam. Elle compte dans ses rangs un cadre du FN, Fabien Engelmann.