Orages: Des pistes fermées à Orly... Le toit d'un magasin effondré à Gonesse...

W. M. avec AFP

— 

Vignes détruites, foyers privés d'électricité, inondations et toitures endommagées: de violents orages, parfois accompagnés d'énorme grêlons, se sont abattus sur l'ouest et l'Ile-de-France lundi matin, et onze départements de l'ouest étaient toujours placés en alerte orange dans la soirée. 
Vignes détruites, foyers privés d'électricité, inondations et toitures endommagées: de violents orages, parfois accompagnés d'énorme grêlons, se sont abattus sur l'ouest et l'Ile-de-France lundi matin, et onze départements de l'ouest étaient toujours placés en alerte orange dans la soirée.  — Fred Dufour AFP

L’Ile-de-France a été retirée de la liste des département  en vigilance orange aux orages mercredi soir. Il y a vait été placé en raison d’une «situation orageuse nécessitant une vigilance particulière compte tenu de son intensité et de la sensibilité de la zone touchée», selon un communiqué de Météo France. En fin d’après-midi, un violent orage est arrivé par le sud avant de s’évacuer par le nord de la région. Le point sur les perturbations de ce mercredi.

Transports collectifs

Aéroport de Paris a annoncé la fermeture des pistes à Orly. ADP, qui conseille aux passagers de contacter les compagnies aériennes, a évoqué une suspension de 30 minutes. Le trafic aérien a été interrompu de 17h10 à 17h31 Orly, ont indiqué des sources aéroportuaires. «Trois vols ont été détournés vers Roissy-Charles-de-Gaulle», a précisé un porte-parole d'ADP.

Côté transports en commun, la RATP annonce que les gares de Chéssy, Bry Noisy, Sucy, Val de Fontenay (secteur est du RER A) sont inondées. Les trains avancent au ralenti. 

Trafic routier

Les conditions de circulation étaient par ailleurs particulièrement compliquées ce mercredi soir. Il fallait compter près d'une demi-heure, contre cinq minutes habituellement, pour parcourrir les 4km du périphérique extérieur séparant les Porte de Bercy et de Bagnolet. 

Et sur l'A86, le temps de parcours entre Le Petit Clamart (N118) et Fresnes (A6) est de 26 minutes, contre 7 habituellement.

De fortes pluies ont fait monter l'eau jusqu'à 30 centimètres dans un quartier de Melun et perturbé la circulation notamment dans le sud de la Seine-et-Marne. «Il a plu comme dans un pays tropical», a raconté à l'AFP le maire UMP de Melun, Gérard Millet. «Des plaques d'égout ont été soulevées et quelques arbres sont tombés [...] mais l'eau est en train de partir», a-t-il ajouté. Rue Saint-Exupéry, l'eau est montée par endroits jusqu'à 30 centimètres, interdisant toute circulation, a-t-il précisé.

La police a également fait état de perturbations dans les rues de Montereau, et autour de Fontainebleau, Pontault-Combault et Noisiel. La départementale D606 a été coupée. Comme leurs collègues de l'Essonne, les pompiers de Seine-et-Marne n'étaient pas en mesure de donner un bilan de leurs interventions dans l'immédiat mais ont reçu «de nombreux appels» en provenance de Melun et des communes avoisinantes. «Nous sommes partis en reconnaissance», ont-ils expliqué. Dans les Yvelines, les pompiers dénombraient 80 interventions mineures vers 18h.

Dans les zones d'habitation

Mercredi matin, des pavillons ont été touchés par la foudre en Seine-Saint-Denis, provoquant des chutes d’arbres, a rapporté l’édition Seine-Saint-Denis du Parisien.fr. Gagny a aussi connu de violentes précipitations, comme le montre cette photo envoyée par un internaute de 20minutes.fr.

/

Contactée par 20 Minutes, la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a fait état de 6.462 appels entre 17h et 19h45. «C'est ce qu'on fait en 24h, généralement», a indiqué à 20 Minutes un porte-parole de la BSPP, précisant que ce chiffre était «supérieur au nombre d'appels lors de la tempête de neige de cet hiver».

En début de soirée, 1.600 interventions étaient toujours en attente. «On attend que la situation se stabilise. En attendant, on priorise les interventions et réorganisons le dispositif». A Gonesse, le toit d'un centre magasin Usines Center s'est par ailleurs effondré, sans faire de blessé ni de victime, selon Le Parisien, qui précise que l'ensemble du personnel et tous les clients ont pu être évacués à temps.

Le porte-parole de la BSPP n'était pas en mesure de nous préciser si la Seine avait débordé.