Un homme tué d'un coup de couteau, sa compagne soupçonnée

avec AFP

— 

Une femme de 25 ans a été placée en garde à vue et devrait être mise en examen dimanche pour «homicide volontaire», après la mort samedi matin en Haute-Loire de son compagnon, poignardé au thorax, a-t-on appris auprès du parquet du Puy-en-Velay.

Le parquet du Puy-en-Velay s'est d'ailleurs dessaisi du dossier au profit de celui de Clermont-Ferrand, les affaires criminelles relevant depuis 2007 des tribunaux dotés d'un pôle de l'instruction, a rappelé le parquet, confirmant une information du Progrès.

La jeune femme avait elle-même prévenu les secours dans la nuit de vendredi à samedi, peu après 03H00 du matin, «indiquant que son amant venait de se suicider par arme blanche», a expliqué à l'AFP le vice-procureur du Puy-en-Velay, Yves Dubuy.

Arrivés sur les lieux, dans un appartement de Saint-Julien-Chapteuil, les secours «ont essayé de le réanimer pendant deux heures, en vain», selon Yves Dubuy.

Entendue dans la foulée par la gendarmerie, la compagne de cet homme de 31 ans «a donné des explications très confuses», partiellement contredites par l'état de l'appartement et les constatations sur le corps de la victime, a poursuivi le magistrat.

La jeune femme a été placée en garde à vue et «n'a pas contesté» le meurtre, a indiqué Yves Dubuy, sans souhaiter en dire plus. Elle devrait être déférée en fin de journée au parquet de Clermont-Ferrand, puis présentée à un juge d'instruction.