Comment se garer à Paris sans se prendre la tête

J. C.
— 
Une voiture garée sur une place de livraison à Paris.
Une voiture garée sur une place de livraison à Paris. — SIMON ISABELLE/SIPA

Garer sa voiture à Paris, c’est l’horreur: manque de places, stationnement limité, parkings privés au coût exorbitant… Les automobilistes font souvent grise mine lorsqu’ils doivent se rendre à Paris. Et si des pistes sont à l'étude du côté des élus parisiens comme le stationnement à la minute ou la construction de nouveaux parking, il existe quelques astuces pour éviter de galérer et que son porte-monnaie tombe en panne sèche.

Trouver les bons spots.

Qui n’a jamais tourné pendant des heures dans les rues de Paris à la recherche d’une hypothétique place qui se libère à quelques encablures de son lieu de rendez-vous?  Pourtant, il suffit parfois de prendre le risque de s’éloigner un peu pour trouver des rues (un peu) plus riches en places libres. Les bons plans se situent souvent le long des boulevards extérieurs, vers le sud , la rue du Château (14e)  ou celle de Billancourt (Hauts-de-Seine).  Quelques bons plans existent aussi dans le 8e, aux environs de la rue de Berne, surtout le week-end, car c’est un quartier résidentiel qui a tendance à se vider en fin de semaine.

Il faut rappeler comme l’indique le site paris.fr que les places de stationnement rotatif sont payantes de 9h à 19h du lundi au vendredi et que le samedi, les places sont gratuites sur les emplacements ouverts au régime mixte (régime rotatif et résidentiel: horodateur portant une vignette jaune) et payantes entre 9h et 19h sur les emplacements du rotatif pur (les emplacements sans pastille jaune sur l'horodateur). Le dimanche et les jours fériés sont eux gratuits.

Les parkings partagés.

Certains propriétaires à Paris bénéficient de places de parking qu’ils n’utilisent pas forcément ou dont ils ne se servent que le soir pour garer leur véhicule. Le reste du temps, ces emplacements restent inoccupés. La nature ayant horreur du vide, certains sites Web comme Moby Park, Monsieur Parking, Parkadom ou Shared Parking proposent aux propriétaires de ces places de les louer aux automobilistes qui cherchent à se garer à Paris pour quelques heures ou plusieurs jours, comme le détaille Le Parisien. Et à des tarifs souvent très avantageux. Un internaute propose, par exemple, une place avenue Richerand dans le 10e à 5€ par jour sur le site Parkadom…

Des applications malignes.

Un smartphone, ça sert à téléphoner, connaitre la météo, regarder des vidéos, mais aussi à trouver des places de parking. Plusieurs applications ont été lancées ces derniers mois pour permettre aux automobilistes de dénicher le Saint-Graal à Paris. Néo Parking, Parking Dispo ou Park info recensent ainsi en temps réel les disponibilités dans les parkings parisiens payants ou gratuits.