L'Islande rappelle que Snowden doit venir en personne demander l'asile

avec AFP

— 

L'Islande a indiqué lundi que toute personne souhaitant obtenir l'asile politique, comme a dit l'envisager Edward Snowden, à l'origine des révélations sur le programme américain de surveillance des communications, devait d'abord venir sur son territoire.

La directrice de l'administration chargée des demandes d'asile, Kristin Volundardottir, a indiqué au quotidien Morgunbladid que le pays n'avait reçu aucune demande. «Et la règle est qu'il faut être en Islande pour faire sa demande en personne», a-t-elle ajouté.

Dans un entretien publié dimanche par le quotidien britannique The Guardian, Edward Snowden, 29 ans a indiqué dimanche s'être réfugié dans un hôtel de Hong Kong. Il a ajouté qu'il voyait l'Islande comme le pays le plus proche de ses opinions quant à la liberté d'expression sur internet.

Le jeune homme travaille pour un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA). Il est à l'origine de fuites sur la surveillance par les Etats-Unis des données d'appels téléphoniques des abonnés de l'opérateur américain Verizon, et vraisemblablement d'autres opérateurs, et des communications d'internautes étrangers sur neuf grands réseaux dont Facebook ou Skype.

Une fondation islandaise de défense de la liberté d'expression, l'International Modern Media Institute, a affirmé dimanche chercher à contacter Edward Snowden, précisant que «l'Islande pourrait ne pas être le meilleur endroit» pour lui éviter l'extradition.

Hong Kong, territoire semi-autonome de la République populaire de Chine, a depuis 1996 un traité d'extradition avec les Etats-Unis, qui réserve un droit de veto à Pékin.