Pays Basque: Un maire et ses adjoints refusent de célébrer un mariage homosexuel

M.Gr.
— 
Figurines symbolisant le mariagepour tous au salon du mariage à Strasbourg, le 6 janvier 2013.
Figurines symbolisant le mariagepour tous au salon du mariage à Strasbourg, le 6 janvier 2013. — GILLES VARELA/20 MINUTES

Les couples homosexuels d'Arcangues (Pyrénées-Atlantiques) devront aller voir ailleurs pour se marier. Le maire de la commune, Jean-Michel Colo, a en effet refusé de célébrer l'union de deux hommes, rapporte le journal Sud-Ouest, confirmant une information du Journal du Pays Basque.

«Ce couple m'a demandé si je pouvais les marier. Mais j'ai refusé. J'ai posé la question aux élus du Conseil municipal: personne n'a accepté», a expliqué l'édile au journal régional. Car Jean-Michel Colo ne veut pas appliquer la loi sur le «mariage pour tous», pourtant promulguée le 29 mai. «Cette loi est illégitime. Je regrette qu'on nous embête avec cette loi qui divise les citoyens. Il y a d'autres priorités», a-t-il expliqué.

Et le maire divers droite ne craint pas d’éventuelles sanctions. «J'ai des avocats», a-t-il indiqué avant de s'énerver: «On marche sur la tête avec cette loi. Qu'on ne me parle pas d'égalité quand on ne peut pas avoir d'enfants! Quand on veut avoir des enfants, on va voir sa voisine, pas son voisin...».

Une décision qui a fait bondir le président de l’association de gays et lesbiennes Bascos: «Ce n'est pas un maire qui décide de la légitimité d'une loi. Nous ne sommes pas dans une République à géométrie variable! Sinon, certains maires pourront un jour décider de ne pas marier des noirs ou des arabes», a réagi Bernard Gachen.

L'association de gays et lesbiennes a décidé de saisir son avocat pour écrire au préfet. La justice pourrait également être saisie.