Interpellé après six mois de cavale

D.B. avec AFP

— 

Région de Nimes, capture d'écran Google maps
Région de Nimes, capture d'écran Google maps — no credit

Il aura échappé aux griffes de la police pendant un semestre… Un homme en cavale depuis sa condamnation le 26 novembre 2012 pour un double homicide perpétré, a été interpellé et écroué dans la région nîmoise, a-t-on appris jeudi auprès de la gendarmerie.

Laurent Laty-Reboul, qui avait comparu libre devant la cour d'assises du Vaucluse avant de prendre la fuite, a été interpellé dans la région nîmoise, a précisé cette source, confirmant une information du site du Midi Libre.

Dans cette affaire sur fond de guerre des machines à sous, Vincent Rouvière, qui avait lui aussi comparu libre, purge lui une peine de 15 ans de réclusion.

Un règlement de comptes

Le 30 juin 2001, Marc Munoz, 50 ans, et son frère Antoine, 42 ans, avaient été retrouvés tués par balles dans une voiture calcinée le long d'une voie TGV, à Pujaut (Gard). La piste du règlement de comptes entre rivaux pour l'emplacement de machines à sous avait été privilégiée par les enquêteurs qui étaient remontés, grâce à la téléphonie, à Laty-Reboul et Rouvière.

Les deux hommes, interpellés en 2003, étaient considérés comme les lieutenants d'un ancien parrain du Gard, Raymond Houlonne, qui a bénéficié d'un non-lieu dans ce dossier.

Lors du procès, les deux accusés, qui comparaissaient libres, avaient reconnu avoir été à proximité du lieu du crime mais avaient contesté toute participation.

Laty-Reboul affirmait avoir découvert la voiture en flamme et prévenu Rouvière alors que Marc Munoz qui avait un rendez-vous avec une équipe de la pègre des Bouches-du-Rhône avait sollicité sa présence.