Interpellation de manifestants anti-»mariage pour tous»: Un député UMP saisit le Défenseur des droits

avec AFP

— 

Le député UMP Guillaume Larrivé a saisi officiellement ce jeudi le Défenseur des droits, pour lui demander de «faire toute la lumière» sur l'interpellation de plusieurs dizaines de personnes, lundi, à proximité du lycée Buffon à Paris où François Hollande effectuait une visite.

Selon une source policière, 93 opposants au mariage homosexuel avaient été interpellés, et deux placés en garde à vue. Toujours selon cette source policière, la manifestation répondait à un appel du Printemps français, opposé au mariage homosexuel.

«Citoyens paisibles»

Guillaume Larrivé, député UMP de l'Yonne, souligne, dans un communiqué, que le cadre légal de ces interpellations est «très incertain» et qu'il a été saisi d'une réclamation par l'avocat de plusieurs de ces personnes, Me Grégoire Etrillard, pour saisir le Défenseur des droits.

Guillaume Larrivé demande en conséquence au Défenseur des droits, Dominique Baudis, de «faire toute la lumière sur les instructions qui ont été données par le préfet de police et qui ont conduit à ces "arrestations" de citoyens paisibles». Dans sa lettre à Dominique Baudis, le député déclare notamment qu'une partie des personnes appréhendées ne participaient «même pas à la manifestation».