Affaire Bettencourt: La collègue du juge Gentil défend son travail

JUSTICE Selon Valérie Noël, le choix du médecin chargé d'examiner Liliane Bettencourt était «légitime»...

W. M.
— 
Liliane Bettencourt va demander vendredi à la justice un aménagement de sa mise sous tutelle pour que seul son petit-fils Jean-Victor Meyers soit désigné comme son tuteur, a annoncé son avocat à l'AFP.
Liliane Bettencourt va demander vendredi à la justice un aménagement de sa mise sous tutelle pour que seul son petit-fils Jean-Victor Meyers soit désigné comme son tuteur, a annoncé son avocat à l'AFP. — Pierre Verdy afp.com

Mis en cause ce jeudi matin par les révélations du Parisien, le juge Jean-Michel Gentil est défendu par sa collègue Valérie Noël, qui instruit avec lui et une troisième juge bordelaise, Cécile Ramonatxo, le dossier Bettencourt.

Sur le blog de la journaliste chargée des dossiers «police-justice» pour Francetvinfo, la juge estime que le choix de nommer Sophie Gromb, un des médecins convoqués au titre d’expert dans le dossier, était «légitime». «Cette médecin est, à Bordeaux, une experte qui fait référence! Il était légitime que nous pensions à elle!» explique-t-elle.

«Personne n’a envie de se payer Nicolas Sarkozy»

Interrogée sur le fait de savoir si le juge Gentil les avait prévenues qu’il la connaissait, Valérie Noël répond: «Non, en effet». Mais, complète-t-elle, «cela n’aurait pas eu de toute façon aucune influence sur la nomination de Sophie Gromb car elle allait de soi».

«Une proximité entre Jean-Michel Gentil et Sophie Gromb ne pose aucun problème déontologique», estime-t-elle. «Ici personne n’a envie de se payer Nicolas Sarkozy, c’est absurde», poursuit-elle, assurant tenir «[leur] ligne» depuis «le début de l’instruction». «Il y aura la Cour pour trancher», conclut-elle.