Premier mariage homo: La mairie rejette les critiques sur le coût pour Montpellier

avec AFP

— 

Le premier mariage homosexuel, célébré ce mercredi à Montpellier, n'a pas un coût notable pour la mairie et ne génère «pas de mobilisation particulière», a assuré la municipalité, répondant à des critiques sur les frais pris en charge par la mairie.

«Les agents travaillent normalement, qu'il s'agisse de ceux du protocole ou de ceux du service de presse», a indiqué le directeur de la communication de la maire PS de Montpellier, Benoît Sabathier.

Frais «pris en charge par les mariés»

«Les frais supplémentaires comme l'apéritif, organisé au 4e étage de l'hôtel de ville après la cérémonie, sont pris en charge par les mariés. Moi-même, je n'y vais pas», a ajouté Benoît Sabathier.

Un ancien directeur de cabinet de la maire Hélène Mandroux, Charles Khoury, a estimé ce mercredi dans un communiqué que «les Montpelliérains ne devaient pas supporter le coût du mariage». Selon lui, ce mariage engendre «des coûts énormes», notamment en termes d'utilisation des fonctionnaires.

Il y a quelques jours, l'opposition municipale, notamment du côté de l'UMP, avait émis des critiques similaires.