Le PS du Vaucluse a-t-il fait élire Marion Maréchal-Le Pen aux législatives?

Vincent Vantighem

— 

Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée nationale, le 19 décembre 2012
Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée nationale, le 19 décembre 2012 — CHAMUSSY/SIPA

«Si vous maintenez votre candidat dans la 3e circonscription, nous ferons de même dans la 5è et tout le monde en sortira gagnant.» Voilà le deal que les élus locaux du FN et du PS dans le Vaucluse auraient voulu conclure, lors des législatives 2012, contribuant à l’élection de Marion Maréchal-Le Pen, assure l’hebdomadaire L’Express cette semaine.

Selon les informations de l’Express, Catherine Arkilovitch, candidate PS dans la 3e circonscription du Vaucluse arrivée en troisième position après le premier tour, aurait été poussée à se maintenir au second tour malgré les injonctions inverses de Martine Aubry. Se faisant, elle aurait contraint les autres candidats à une triangulaire favorisant la situation et, in fine, l’élection de Marion Maréchal-Le Pen avec 42,09% des voix (35,8% pour le candidat UMP et 22,08% pour Catherine Arkilovitch).

C’est finalement l’UMP qui l’emporte dans la 5e

La candidate PS n’aurait pas fait cela de son propre chef, assure toujours l’hebdomadaire. En échange de ce bon procédé, le Front national aurait de son côté demandé à sa candidate de se maintenir dans les mêmes circonstances dans la 5e circonscription du département afin de favoriser, cette fois, l’élection du candidat socialiste. Cette dernière ayant refusé de contraindre ses opposants à une triangulaire, c’est finalement le candidat UMP, Julien Aubert, qui l’a emporté d’une très courte tête avec 50,33% des voix contre 49,67% à son opposant de gauche.

 Un rapport du PS rendu à la fin de la semaine

Sur la foi de ses soupçons, le siège parisien du PS a donc décidé de mener une enquête. Une mission d’information s’est donc rendue à Avignon, le 21 mars 2013, afin d’y voir plus clair. Dans les colonnes de L’Express, le responsable de cette mission confie : «Plusieurs personnes m’ont décrit un deal. Mais je n’ai pas eu les preuves concrètes. Néanmoins, compte tenu des éléments, mon rapport sera très à charge.» Il sera rendu à la fin de cette semaine à Harlem Désir.