Le palmarès des drogues consommées en France

Vincent Vantighem

— 

Illustration. Un jeune homme fumant du cannabis.
Illustration. Un jeune homme fumant du cannabis. — Nelson Antoine/AP/SIPA

L'usage de drogues illicites reste «historiquement élevé» en Europe, qui doit faire face à de «nouvelles menaces» avec des produits de synthèse toujours plus nombreux et de nouveaux types d'usage, alerte mardi l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) dans son rapport annuel. Même si la consommation de cocaïne et de cannabis marque des signes d'érosion, tout comme le nombre de nouveaux usagers d'héroïne et de recours à l'injection, l'observatoire, basé à Lisbonne, souligne que 85 millions d'adultes européens ont consommé une drogue illicite au cours de leur vie.

L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), qui publie le même jour son propre rapport annuel sur les comportements addictifs en France, souligne la particularité de l'Hexagone qui continue d'être l'un des pays avec le plus niveau le plus élevé de consommation chez les jeunes adultes et les jeunes scolarisés.  Zoom sur les principales consommations en France.

Cannabis

13,4 millions de Français l’ont expérimenté, environ 1,2 millions de Français en consomment au moins 10 fois par mois et 3,8 millions en ont consommé dans l’année. 6,5% des jeunes de 17 à 25 ans sont des usagers réguliers.

Cocaïne

La France compte 1,5 million d’expérimentateurs et 400.000 usagers dans l’année. Chez les jeunes de 17 ans, 3% l’ont expérimenté dans l’année.

Ecstasy et amphétamines

En France, un peu plus d’un million de personnes ont expérimenté ecstasy et amphétamines et 150.000 en avaient consommé en 2010.

Opiacés dont héroïne

En France, en 2010, on estimait que 90.000 personnes en avaient consommé dans l’année. Par ailleurs, 900 kilos ont été saisis en France en 2011.