Interpellations en Corse dans l'enquête sur un attentat de 2012

avec AFP

— 

Dix jeunes gens ont été interpellés lundi en Haute-Corse pour être entendus dans le cadre d'une enquête sur un attentat contre la sous-préfecture de Corte il y a plus d'un an, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

Ces jeunes gens sont proches du syndicat étudiant nationaliste Ghjuventu Independentista. Ils ont été interpellés dans les régions de Bastia et Corte dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge antiterroriste parisien après un attentat en avril 2012 contre la sous-préfecture de Corte qui n'avait pas fait de victime.

Rassemblement pour protester

Divers partis et organisations nationalistes ont appelé à un rassemblement de protestation lundi soir devant le commissariat de police de Bastia.

Par ailleurs, aucun élément n'a filtré lundi sur l'enquête ouverte après l'attentat qui a détruit, dans la nuit de dimanche à lundi à Ajaccio, le siège du Groupe d'intervention régional des forces de sécurité en Corse (Gir), structure interdisciplinaire réunissant police, gendarmerie, douanes, services fiscaux et autres administrations pour lutter contre la circulation d'argent sale et l'économie souterraine.

Cet attentat, qui n'a pas été revendiqué et qui n'a pas fait de victime, a été condamné lundi par le président de l'Assemblée de Corse, Dominique Bucchini.