Les Français ne consomment pas assez de féculents

NUTRITION Mauvaise réputation et méconnaissance des recommandations de consommation: les Français boudent les féculents...

Alexandra Luthereau

— 

 Illustration - Variété de féculents
 Illustration - Variété de féculents — OJOs/Rex Features/REX/SIPA

Pain, pâtes, riz, pommes de terre: les Français les consomment mais en proportion insuffisante, selon une étude rendue publique jeudi 23 mai par le programme NutriNet-Santé, une plateforme visant à étudier les relations entre nutrition et santé.

Seuls un homme sur deux et une femme sur trois suivent les recommandations nutritionnelles dans ce domaine, selon les premiers résultats de l’étude réalisée auprès de 80.209 participants internautes. Alors que le programme national nutrition santé (PNNS) préconise de manger des féculents à chaque repas, selon son appétit. «Bien sûr, la quantité de féculents à chaque repas varie entre un homme d'1,80m et une femme d’1,65m qui fait attention à ce qu’elle mange. D'où la recommandation de suivre son appétit», explique Emmanuelle Kesse Guyot du Centre de recherche en nutrition humaine Ile-de-France (Inserm/Inra/Cnam/Paris 13).

Ne pas confondre féculents et aliments qui les accompagnent

Mais pourquoi les Français ne consomment-ils pas assez de féculents? Deux hypothèses sont avancées par la chercheuse. En premier lieu, seules 22% des personnes interrogées lors de l’étude connaissent ce repère alimentaire. Alors qu’ils sont 86% à connaître celui recommandant de manger «au moins cinq fruits et légumes par jour», ou 85% celui préconisant «du poisson au moins deux fois par semaine».

Ensuite, les féculents pâtissent d’une mauvaise réputation. «Les Français pensent que les féculents font grossir», analyse Emmanuelle Kesse Guyot. «Mais attention, il ne faut pas confondre les féculents et ce qui les accompagne» prévient-elle. «Manger des féculents à chaque repas ne signifie pas manger systématiquement des pâtes noyées sous le gruyère râpé ou des salades de pommes de terre arrosées d’huile...», rappelle-t-elle.

Les féculents bons pour la santé

Parmi les effets santé des féculents évoqués, il est avéré, notamment, que la consommation de céréales complètes a un impact positif indéniable sur la baisse des risques de maladies cardio-vasculaires ou sur le cancer colo-rectal.

Aussi, l’objectif de NutriNet-Santé est de poursuivre son étude sur le long terme pour étudier les évolutions dans le temps de l’état de santé des Français. Pour cela, le programme invite tous les internautes à participer à l’étude en se portant volontaire via le site etude-nutrinet-sante.fr. Avec à la clé, une meilleure connaissance de la relation santé et nutrition et probablement des campagnes de sensibilisation des pouvoirs publics pour l’adoption de bonnes habitudes alimentaires par tous.