Bernard Tapie: «Il m'est resté en tout moins de 100 millions d'euros»

JUSTICE L'homme d'affaires avait reçu 400 millions d'euros avant impôts après la décision du Tribunal arbitral. Dans une interview ce vendredi au «Parisien», il assure qu'il a touché «nettement moins» au final...

F.V.

— 

Bernard Tapie, en février 2010, à Paris.
Bernard Tapie, en février 2010, à Paris. — MEIGNEUX/SIPA

Bernard Tapie, indemnisé à hauteur de 403 millions d'euros dans l'affaire qui l'a opposé au Crédit Lyonnais à propos de la revente d'Adidas par la banque, assure dans une interview au Parisien ce vendredi qu'il a finalement touché beaucoup moins.

«Arrêtez de parler de 400 millions d'euros», se plaint-il, car «c'est un chiffre qui ne correspond en rien à la réalité». «Si on retire les frais de liquidation, les impôts et ce que je devais à mes créanciers, il m'est resté en tout et pour tout nettement moins que 100 millions d'euros», assure-t-il. Il ajoute que l'hypothèse selon laquelle la justice lui imposerait de rendre l'argent, est «irréaliste».

Le quotidien précise que «depuis la décision du Tribunal arbitral, Bernard Tapie multiplie les acquisitions». Yacht de 76 mètres pour 40 millions, villa sur les hauteurs de Saint Tropez pour 47 millions, mais aussi, entre autres, la reprise de titres de presse (La Provence, Nice-Matin, Corse-Matin) pour 51 millions.