Un essayiste d'extrême droite se suicide dans la cathédrale Notre-Dame-de-Paris

FAITS DIVERS L'homme a utilisé une arme à feu...

Anne-Laëtitia Béraud, William Molinié, avec AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris, après le suicide d'un essayiste dans l'église, le 21 mai 2013 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris, après le suicide d'un essayiste dans l'église, le 21 mai 2013 à Paris. — V. WARTNER/ 20 Minutes

Un essayiste d'extrême droite s'est suicidé avec une arme à feu ce mardi après dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, a appris 20 Minutes de source policière. Dominique Venner, un ancien de l'OAS de 78 ans, s'est tiré une balle devant l'autel peu après 16h à l'aide d'un pistolet à un coup de fabrication belge. 

La cathédrale, qui est l'un des monuments les plus visités de Paris, était évacuée mardi après-midi, sans incident, selon la source policière. A côté du corps, une lettre a été retrouvée, a appris de source policière 20 Minutes. Selon BFM-TV il s'agit de cinq à six lettres qui ont été retrouvées. Elles ont été confiées au procureur de la République.

Pas un fidèle de l'église

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est arrivé sur place peu après 17h30, a constaté 20 Minutes. Peu après, Manuel Valls a assuré, devant les journalistes, «son soutien et sa compassion» aux autorités religieuses catholiques. Il «imagine le choc de ces fidèles, de ces touristes» présents lors du suicide de l'homme. «Ce soir, il y a une veillée qui doit réunir les évêques de France», a ajouté le ministre, qui a précisé que le parquet était sur place et qu'une enquête avait été ouverte.

«On ne le connaissait pas, ce n'était pas un fidèle de la cathédrale», a expliqué Mgr Jacquin, recteur de la cathédrale, affirmant, qu'à sa connaissance, c'est la première fois qu'un suicide intervient à l'intérieur de la cathédrale.

Toutes les messes ont été annulées jusqu'à 20h, lorsqu'une «veillée pour la vie» sera organisée avec les évêques d'Ile-de-France. «On va prier pour cet homme comme pour tant d'autres qui sont à bout», a ajouté Mgr Jacquin. «C'est terrible, on pense à lui et à sa famille.»

Appel aux actes «spectaculaires»

De source syndicale, 20 Minutes a appris que le suicidé était Dominique Venner, un essayiste d'extrême droite proche des milieux catholiques intégristes et fervent opposant au mariage homosexuel.

Sur son blog, l'homme, islamophobe et contre «l'immigration afro-maghrébine» qui tendrait à «remplacer» les populations européennes, selon ses termes, écrit notamment ces mots qui sonnent prémonitoires: «Il faut être soi-même jusqu’au dernier instant. C’est en décidant soi-même, en voulant vraiment son destin que l’on est vainqueur du néant. Et il n’y a pas d’échappatoire à cette exigence puisque nous n’avons que cette vie dans laquelle il nous appartient d’être entièrement nous-mêmes ou de n’être rien.»

Spécialiste des armes à feu

A propos des manifestations prévues le 26 mai contre le mariage homosexuel, -loi qu'il juge «infâme»- Dominique Venner a également écrit sur son blog: «Il ne suffira pas d’organiser de gentilles manifestations de rue pour l’empêcher. (...) Il faudra certainement des gestes nouveaux, spectaculaires et symboliques (...). Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes.»

«Je ne crois pas que l'on puisse lier son suicide à cette affaire de mariage, cela va bien au-delà», a déclaré à l'AFP son éditeur Pierre-Guillaume de Roux.

«Puissance symbolique de son geste»

C'était un «spécialiste des armes à feu», sur lesquelles il avait écrit une encyclopédie en onze volumes, a-t-il précisé. M. de Roux a expliqué avoir eu cet auteur au téléphone lundi soir pour évoquer son prochain ouvrage à paraître en juin, «Un samouraï d'Occident, le bréviaire des Insoumis».

Aux yeux de l'éditeur, ce geste à Notre-Dame revêtait «une puissance symbolique extrêmement forte qui le rapproche de Mishima», l'écrivain japonais qui s'était suicidé en 1970, un geste politique.

Marine Le Pen, présidente du Front national, a réagit sur Twitter:

Contactés par 20 Minutes, les responsables de la Manif pour tous et du Printemps français souhaitent attendre de savoir les raisons de la mort de Dominique Venner avant de réagir.

Vers 17H00, la cathédrale restait fermée. Un périmètre de sécurité en demi-cercle avait été établi grâce à des barrières devant son entrée, où affluaient les touristes qui se renseignaient sur les raisons de cette fermeture inhabituelle.

>> En raison de nombreux messages diffamatoires ou insultants envers la personne décédée, nous avons été dans l’obligation de fermer, avec regrets, les commentaires de cet article. Merci de votre compréhension.

>> Vous étiez dans la cathédrale ou aux abords au moment du drame? Contactez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr