Israël: Voitures brûlées et graffiti sur une mosquée d'une localité arabe

avec AFP

— 

Trois voitures ont été incendiées mardi par des inconnus dans un village arabe israélien, où des inscriptions attribuées à des extrémistes de droite juifs ont été également été retrouvées sur les murs d'une mosquée, a indiqué la police.

L'inscription «le prix à payer», ainsi qu'une étoile de David ont été peintes sur la mosquée d'Oumm al-Qoutouf, dans le nord d'Israël, a précisé la police dans un communiqué.

Par ailleurs, des inscriptions anti-arabes ont été retrouvées mardi sur le mur d'un bâtiment dans la ville de Safed, dans le nord d'Israël, a ajouté la police.

Dans les deux cas, la police a ouvert une enquête, mais n'a procédé à aucune arrestation dans l'immédiat. Ces actes anti-arabes ou anti-palestiniens se sont multipliés ces derniers jours.

Des colons extrémistes ainsi que des activistes d'extrême droite mènent sous l'appellation du Prix à payer" des représailles sur des villageois palestiniens, ou arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts ou des actes attribués à des Palestiniens.