Alpes-Maritimes: Le corps d'un policier disparu vraisemblablement retrouvé

avec AFP

— 

Le corps d'un policier cannois de 27 ans, disparu en sautant dans un trou d'eau le 28 avril alors qu'il faisait du canyoning dans la clue de Riolan (Alpes-Maritimes), a très vraisemblablement été retrouvé vendredi, a annoncé la gendarmerie.

Une importante opération de recherches, avec vingt-cinq personnes de différents services, avait été organisée vendredi pour «couvrir un maximum de terrain», a expliqué à l'AFP Benoît Tonanny, commandant de la compagnie de gendarmerie de Puget-Théniers. Trois CRS du secours en montagne ont finalement retrouvé le corps à quelque 700 mètres du lieu du drame, une découverte facilitée par la lente décrue de la rivière du canyon qui peut avoir fait remonter le corps à la surface, a précisé le commandant Tonanny, resté en lien constant avec la famille.

Emporté par le courant

L'identité de la personne retrouvée ne fait pas vraiment de doute mais des examens complémentaires sont nécessaires pour une identification formelle du corps. Mardi, des plongeurs avaient exploré en vain la vasque dans laquelle la victime avait sauté sous les yeux de trois amis de randonnée.

Le jeune policier a probablement été emporté par le courant, alors que la période était marquée par de fortes pluies rendant dangereuse la pratique du canyoning. Selon un guide édité par le département, le très beau parcours du canyon de Riolan se déroule entre de hautes parois resserrées, où de longs corridors se font à la nage.

«La descente des cascades dans la veine d'eau, souvent obligatoire en raison de l'étroitesse de la clue, exige que le débit soit faible et le temps stable. En cas de montée des eaux, la progression deviendrait en effet vite dangereuse, voire impossible, et le piège du Riolan se refermerait alors sur les canyonistes imprudents pris en otage par la rivière», précise le site.