Somme: Suspicion de méningite dans le décès d'une lycéenne de 17 ans

SANTE Un cas de méningite est soupçonné dans la mort d'une jeune fille de 17 ans, élève d'un lycée professionnel de Friville-Escarbotin (Somme)...

avec AFP

— 

Cinq cas de méningite de type C se sont déclarés entre le 2 et le 23 février chez des enfants à Fayl Billot, une commune haut-marnaise de 1.600 habitants où a été lancée une campagne de vaccination, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture à Chaumont.
Cinq cas de méningite de type C se sont déclarés entre le 2 et le 23 février chez des enfants à Fayl Billot, une commune haut-marnaise de 1.600 habitants où a été lancée une campagne de vaccination, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture à Chaumont. — Mario Tamma AFP/Getty Images/Arch.

Un cas de méningite est soupçonné dans la mort d'une jeune fille de 17 ans, élève d'un lycée professionnel de Friville-Escarbotin (Somme), dans la nuit de mercredi à jeudi à la suite d'un «purpura fulminans», a annoncé jeudi la préfecture de la Somme. «Cette nuit, une jeune fille de 17 ans est décédée au Centre Hospitalier d'Abbeville (80) suite à un purpura fulminans, avec une suspicion de méningite», a informé la préfecture dans un communiqué.

Les proches de la victime ont reçu un traitement antibiotique préventif

Les résultats des analyses médicales confirmant le cas de méningite devraient être connus vendredi après-midi, a-t-on appris auprès de la préfecture. Les proches de la victime ont été pris en charge par le centre hospitalier d'Abbeville, et ont reçu un traitement antibiotique préventif, selon la même source.

Le lycée étant fermé en fin de semaine, l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Picardie, en lien avec les services de l'État et la direction des services académiques de la Somme, prend contact téléphoniquement avec les camarades de classe de la jeune fille et leurs familles, pour déterminer s'ils doivent bénéficier d'un traitement antibiotique préventif, précise le communiqué.