Deux Roumains arrêtés, qui aurait plusieurs cambriolages à leur actif en Ile-de-France

avec AFP

— 

Deux Roumains ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'ils tentaient de cambrioler un pavillon dans les Yvelines, soupçonnés d'appartenir à un réseau qui opère depuis plusieurs mois en Ile-de-France, a indiqué lundi à l'AFP le parquet de Versailles.

Quatre cambriolages dans l'Oise et un dans les Yvelines

Les deux hommes âgés de 25 et 26 ans, sont accusés d'avoir commis quatre cambriolages dans l'Oise et un dans les Yvelines, mais «il n'est pas exclu que l'enquête révèle d'autres affaires», a souligné le procureur de la République adjoint de Versailles Marc Brisset-Foucault. Ils ont été écroués.

Les accusés ont reconnu les faits dont le préjudice est évalué à plusieurs milliers d'euros, des bijoux, de l'argent et des tablettes informatiques ayant notamment été dérobés. L'un d'entre eux a expliqué lors de sa garde à vue qu'il avait «de nombreux cambriolages» à son actif et avait déjà passé plus de sept ans en prison en Roumanie.

«Il y a certainement un réseau derrière qui s'occupe de l'écoulement immédiat des marchandises volées», a expliqué le commissaire divisionnaire Yannick Gomez, responsable de l'enquête. «Nous avançons vite grâce à une coopération efficace entre les services de police et de gendarmerie», a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait annoncé en février la création de «cellules» spécialisées dans les gendarmeries et commissariats pour lutter contre les cambriolages, l'un des principaux points noirs de la délinquance.

D'avril 2012 à mars 2013, leur nombre a progressé en France de 14,5% en zone gendarmerie et de 4,3% en zone police, selon le dernier bilan de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).