Des douilles envoyées par courrier à un maire homosexuel alsacien

FAITS DIVERS L'homme avait récemment confié envisager de se marier avec son compagnon et «pourquoi pas» d'adopter des enfants...

avec AFP

— 

Thierry Speitel, maire sans étiquette de Sigolsheim (Haut-Rhin) a porté plainte, le 2 mai 2013, après avoir reçu un courrier contenant deux douilles
Thierry Speitel, maire sans étiquette de Sigolsheim (Haut-Rhin) a porté plainte, le 2 mai 2013, après avoir reçu un courrier contenant deux douilles — Capture Google Maps

Thierry Speitel, maire sans étiquette de Sigolsheim (Haut-Rhin), a porté plainte ce jeudi après avoir reçu un courrier contenant deux douilles, scotchées à un article des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) dans lequel il évoquait son homosexualité. «Choqué» par cette découverte, le maire a dénoncé un acte «détestable», tout en disant ne pas vouloir céder à la panique.

Thierry Speitel avait récemment confié aux DNA envisager de se marier avec son compagnon et «pourquoi pas» d'adopter des enfants, tout en regrettant les débordements homophobes enregistrés en marge de la mobilisation des opposants au mariage pour tous.

Balles de 22 long rifle

«Un maire qui refuse de marier un couple homosexuel est un maire qui doit démissionner» car c'est un acte «condamnable» et «homophobe», a-t-il déclaré ce jeudi soir sur France Bleu Alsace après avoir précisé que les munitions reçues étaient des balles de 22 long rifle. Le titre de l'article qui les accompagnait, «Bien vivre ensemble», était par ailleurs suivi de l'inscription manuscrite «pas avec les malades», a-t-il dit à l'AFP.

A la suite de la parution de son témoignage dans le journal, ce catholique pratiquant avait reçu près de 300 messages de soutien. Maire sans étiquette, il effectue son deuxième mandat à la tête de la petite commune du vignoble alsacien et n'a jamais caché son homosexualité.