Primes en liquide: Claude Guéant répond à Roselyne Bachelot

POLEMIQUE L'ex-ministre de la Santé avait indiqué mardi qu'il était «soit un menteur soit un voleur»...

F.F.

— 

Claude Guéant lors d'un meeting des Amis de Nicolas Sarkozy à Paris, le 20 février 2013.
Claude Guéant lors d'un meeting des Amis de Nicolas Sarkozy à Paris, le 20 février 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

L’ex-ministre de l’Intérieur Claude Guéant est venu s’expliquer en direct sur le plateau de France 2 mardi soir après les révélations du Canard enchaîné sur un versement de 500.000 euros sur son compte et le règlement de factures de 20.000 à 25.000 euros en liquide.

Claude Guéant en a ainsi profité pour répondre à Roselyne Bachelot, qui avait indiqué plus tôt dans la journée que l’ex-ministre était «soit un menteur soit un voleur»: «Madame Bachelot se trompe complètement. J’admire au passage la délicatesse de Madame Bachelot qui sans doute peine un peu pour remonter l’émission à laquelle elle participe.»

Daniel Vaillant «a peut-être oublié»

Claude Guéant a enfoncé le clou en indiquant qu’il y avait «deux régimes» de primes sous l’ère Sarkozy dans les ministères: un général et un plus spécifique pour l’Intérieur. «Madame Bachelot n’en sait rien puisqu’elle n’était pas à l’Intérieur. »

Egalement questionné sur les propos de Daniel Vaillant, ministre de l’Intérieur de Lionel Jospin, qui tient les mêmes propos que Roselyne Bachelot, Claude Guéant a répondu que celui-ci «a peut-être oublié. Je sais ce que j’ai vu».

Le Canard enchaîné a révélé mardi qu’un versement de 500.000 euros avait été constaté sur le compte de Claude Guéant grâce à la perquisition effectuée en février dans le cadre de l’enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. L'ancien ministre de l'Intérieur aurait également payé des factures d'un montant de 20.000 à 25.000 euros en liquide.