Confronté à l'expulsion d'un Malien, Pascal Canfin refuse de prendre l'avion

CAS DE CONSCIENCE Pour obtenir la suspension d'une expulsion, le ministre a mis en balance son voyage au Mali...

Alexandra Luthereau

— 

Pascal Canfin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires  étrangères, chargé du Developpement, dans son bureau à Paris, le 3  décembre 2012.
Pascal Canfin, Ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Developpement, dans son bureau à Paris, le 3 décembre 2012. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Pascal Canfin, le ministre délégué au Développement, devait se rendre à Bamako les 26 et 27 avril pour participer à un forum de la société civile sur le développement et la sortie de crise. Finalement, il n’a pas embarqué dans l’avion, a révélé ce mardi le Canard Enchaîné.

La raison de cette décision imprévue? Pascal Canfin a appris par un collaborateur qu’un des passagers de l’avion était un Malien reconduit dans son pays. Le ministre a alors appelé le cabinet de Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, pour lui demander de suspendre l’expulsion. Condition sine qua none pour que l’encarté d’Europe Ecologie-les Verts se rende à Bamako. Manuel Valls a refusé et Pascal Canfin n’a pas pris l’avion.

Comme argumenté à l’hebdomadaire, il assure avoir agi « en conscience». «C’était une décision personnelle», a-t-il ajouté. Ce qu’il ne savait pas à ce moment, c’est que le Malien en voie d’expulsion sortait de huit ans de prison pour viol aggravé sur mineur.