JH/F cherche cohabitation avec personne âgée

COHABITATION La cohabitation intergénérationnelle est mise à l'honneur ce lundi à l’occasion de la 5ème Journée européenne de la solidarité intergénérationnelle...

Alexandra Luthereau

— 

 Illustration - Une personne âgée et une jeune femme
 Illustration - Une personne âgée et une jeune femme — SUZAN THIERRY/SIPA

«Viens chez moi j’habite chez un senior». On connaît la colocation, beaucoup moins la cohabitation entre personnes de générations différentes. Depuis le début des années 2000 et la canicule de 2003 qui a soulevé le problème de l’isolement des personnes âgées, la cohabitation entre jeunes et seniors se développe.

Dans le cadre de la Journée européenne de la solidarité intergénérationnelle, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie, rencontre les acteurs de la cohabitation intergénérationnelle.
 

Principe «gagnant-gagnant»

Cette cohabitation est basée sur un échange avantageux, tant pour la personne jeune pour que la personne âgée. Le principe: bénéficier d’une chambre confortable pour un prix raisonnable voire gratuit dans un contexte de crise du logement d’un côté, et rompre l’isolement de l’autre. Les jeunes assurent une présence, rendent des petits services, passent plus ou moins de temps avec leur cohabitant selon ce qui a été défini au préalable. Bien plus qu’un contrat «gagnant-gagnant», cette forme d’habitation permet de recréer des liens entre les générations et parfois même des amitiés.
 
Différentes associations promeuvent la cohabitation intergénérationnelle et aident les «binômes» à se former. Centres d’intérêt, aide au quotidien de la personne âgée en fonction de son degré de dépendance et de son autonomie, motivation des deux personnes à vivre ensemble sont étudiés et permettent de réunir toutes les conditions pour une cohabitation harmonieuse.
 

Environ mille cohabitations en France

Le réseau national Cosi a permis la rencontre de 543 «binômes» en 2012, l’association parisienne Logement Intergénération une soixantaine l’an dernier sur Paris et sa proche banlieue et le réseau Ensemble2générations,d’initiative chrétienne, comptabilise environ 400 cohabitations sur toute la France. Mais le réseau compte bien multiplier ce nombre avec les nouveaux bureaux ouverts cette année sur toute la France.
 
Le nombre de cohabitations intergénérationnelles est encore anecdotique mais les difficultés des Français et l’envie de se rapprocher d’autres générations pourraient, dans un avenir proche, banaliser cette pratique.
 
>> Avez-vous déjà testé la cohabitation intergénérationnelle? L'expérience a-t-elle été concluante? Actuellement à la recherche d'un logemement ou d'un colocataire, vous êtes tenté par le concept? 
Déposez votre témoignage dans les commentaires ci-dessous ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr