Reims: Une enquête ouverte après l'effondrement d'un immeuble

FAITS DIVERS Trois personnes ont été tuées dans l'accident, qui a vraisemblablement fait suite à une explosion due au gaz...

avec AFP

— 

Le parquet de Reims a ouvert une enquête sur les causes de l'effondrement dimanche d'un immeuble HLM de cette ville, suite à une explosion vraisemblablement due au gaz, qui a fait trois morts et 14 blessés, selon un bilan définitif, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Le parquet de Reims a ouvert une enquête sur les causes de l'effondrement dimanche d'un immeuble HLM de cette ville, suite à une explosion vraisemblablement due au gaz, qui a fait trois morts et 14 blessés, selon un bilan définitif, a-t-on appris lundi de source judiciaire. — Francois Nascimbeni AFP

Le parquet de Reims a ouvert une enquête sur les causes de l'effondrement dimanche d'un immeuble HLM de cette ville, à la suite d'une explosion vraisemblablement due au gaz, qui a fait trois morts et 14 blessés, selon un bilan définitif, a-t-on appris ce lundi de source judiciaire.

«Les opérations de déblaiements sont maintenant terminées, le bilan de trois victimes est définitif et l'enquête confiée à la sûreté départementale du commissariat de Reims est entrée dans sa phase opérationnelle», a-t-on expliqué au parquet de Reims. Selon cette source, les trois victimes, un homme et deux femmes d'une soixante d'années étaient des locataires des appartements qui se sont effondrés.

300 habitants évacués

Quatorze personnes ont également été blessées dans l'effondrement dont une était lundi matin dans un état grave «mais stable», selon la préfecture.

Environ 300 habitants ont été évacués de la barre HLM partiellement détruite et de deux immeubles proches. Cinquante-trois locataires n'ayant pas trouvé d'hébergement pour la nuit ont été accueillis au Centre international de séjour de Reims, selon le Foyer Rémois, le bailleur social, qui, a-t-il assuré, doit «proposer à chacun des solutions de relogement dans les plus brefs délais».

Une vingtaine d'autres appartements endommagés

Dimanche, dans le quartier populaire de Wilson, dans le sud de Reims, c'est l'extrémité d'une barre HLM de quatre étages et d'environ 50 mètres de long qui a été soufflée vers 11h par une explosion venant d'un appartement situé au dessus de rez-de-chaussée, selon les secours. Un pan de l'immeuble comportant une dizaine d'appartements s'est totalement écroulé sur lui-même.

Une vingtaine d'autres appartements, dans le reste de l'immeuble et dans la barre d'en face, ont été endommagés par le souffle de l'explosion.

Un premier bilan qui faisait état dans la matinée de dimanche de deux morts, s'était aggravé en soirée avec la découverte d'un troisième corps, celui d'une locataire du rez-de-chaussée, retrouvé au niveau des caves sous des tonnes de gravats.