Porter le kilt écossais pour améliorer la qualité du sperme?

ETUDE Une étude menée par les chercheurs de l'université Erasme aux Pays-Bas révèle que le port d’une jupe sans sous-vêtements permettrait d'améliorer la fertilité masculine...

Alexandra Luthereau

— 

 Illustration - Kilt écossais
 Illustration - Kilt écossais — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

De la fraîcheur! L’étude universitaire néerlandaise publiée dans le Scottish medical journal, révèle que les Écossais, portant le kilt sans sous-vêtements comme le veut la tradition, seraient plus fertiles que les hommes portant des pantalons et slips moulants.

En effet pour favoriser un sperme de qualité, les testicules devraient être maintenues à 34°C. A cette température, la spermatogenèse c’est à dire la production des spermatozoïdes est meilleure. Or les sous-vêtements, moulants notamment, réchauffent les testicules de 3,5°C. 
 

Température des testicules 

Avec le kilt donc, l’air circule mieux sur les testicules et les rafraîchit à la température idéale pour un sperme de qualité. Pour Sylvain Mimoun, andrologue gynécologue et directeur du centre d’andrologie de l’hôpital Cochin, contacté par 20 Minutes, cette étude confirme seulement ce que les scientifiques avaient déjà prouvé: une température testiculaire trop élevée n’est pas bonne pour la fertilité masculine. Le médecin rappelle qu’il avait déjà été constaté il y a plusieurs années que les hommes travaillant dans les hauts fourneaux ou les boulangers pâtissaient d’une moins bonne fertilité comparés aux autres travailleurs.

«Ce type d’étude est quelque peu anecdotique car à moins d’une volonté mondiale de faire porter le kilt à tous les hommes, ce ne sont pas ces préconisations qui véritablement permettront d’augmenter la fertilité des hommes. En revanche, ces études un peu "spéciales " ont le mérite de faire prendre conscience de la baisse de la fertilité des hommes», analyse Sylvain Mimoun. 

Concentration et mobilité

Il y a 30 ans, on considérait qu’un homme était normalement fertile quand son sperme contenait 60 millions de spermatozoïdes par millilitre. Aujourd’hui, la concentration est entre deux et trois fois moins importante. Un homme fertile «normal» compte 20 millions de spermatozoïdes au millilitre... Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au-dessous de 15 millions par millilitre, un homme est considéré comme infertile -mais pas forcément stérile. D’autres études indiquent que des concentrations inférieures à 55 millions par millilitre influent négativement sur le temps mis à procréer.  

Mais la fertilité n’est pas seulement question de concentration de spermatozoïdes mais dépend aussi de leur mobilité. L’OMS juge un sperme de qualité quand la mobilité des spermatozoïdes est d’au moins 40%. 

Agir contre les pollutions environnementales et agro-alimentaires

Aujourd’hui, pour lutter contre l’infertilité, les véritables axes de travail portent sur la pollution environnementale et la pollution agro-alimentaire, contre les produits contenant des phyto-oestrogènes notamment. Ces éléments présentent en effet des similarités avec les hormones féminines et agissent négativement sur la mobilité des spermatozoïdes. 

Le port du kilt ne deviendra probablement pas une norme même s’il peut avoir des bénéfices sur la qualité du sperme des hommes. Peut-être pour encourager les hommes réticents, le Dr Erwin Kompanje, responsable de l’étude néerlandaise avance d’autres bénéfices à la jupe masculine: «le port du kilt permettrait aussi à l’homme d'être plus attentif à son corps, et de ressentir plus de virilité et de liberté, sans oublier que la jupe serait une arme de séduction massive».