Le gouvernement contre l'amnistie des délits commis lors de mouvements sociaux

avec AFP

— 

Le gouvernement est défavorable à l'amnistie de délits commis lors de mouvements sociaux, a déclaré mercredi le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies.
Le gouvernement est défavorable à l'amnistie de délits commis lors de mouvements sociaux, a déclaré mercredi le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies. — Patrick Kovarik AFP

Le gouvernement est défavorable à l'amnistie de délits commis lors de mouvements sociaux, a déclaré ce mercredi le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies.

Alors que la proposition de loi communiste en ce sens, déjà adoptée au Sénat, doit désormais être examinée à l'Assemblée, Alain Vidalies a déclaré sur France Info: «La position du gouvernement dans ce débat sera non, nous ne sommes pas favorables à cette amnistie, ni à aucune autre».