Un surfeur affirme avoir été chargé par un requin à la Réunion

© 2013 AFP

— 

Un arrêté municipal a restreint mardi les activités sur la plage de Saint-Pierre, au sud de l'île de la Réunion, après le signalement de la présence d'un requin par un surfeur qui a déclaré avoir été chargé par le squale, a-t-on appris auprès des pompiers.
Un arrêté municipal a restreint mardi les activités sur la plage de Saint-Pierre, au sud de l'île de la Réunion, après le signalement de la présence d'un requin par un surfeur qui a déclaré avoir été chargé par le squale, a-t-on appris auprès des pompiers. — Richard Bouhet AFP

Un arrêté municipal a restreint mardi les activités sur la plage de Saint-Pierre, au sud de l'île de la Réunion, après le signalement de la présence d'un requin par un surfeur qui a déclaré avoir été chargé par le squale, a-t-on appris auprès des pompiers.

Le surfeur, dont l'identité n'a pas été communiquée, a déclaré aux maîtres-nageurs-sauveteurs avoir été chargé par une «masse sombre» qui a percuté le dessous de sa planche, vers 8h locales. Il n'a pas été blessé mais était en état de choc, selon les MNS.

Des habitués du site - le spot de la Jetée - se sont déclarés surpris par la présence d'un requin à cet endroit, la zone n'étant pas considérée à risque.

Des pompiers qui s'entraînaient à proximité n'ont pas confirmé non plus la présence d'un requin.

Par mesure de précaution, la municipalité de Saint-Pierre a toutefois pris un arrêté municipal interdisant la baignade et toutes les activités nautiques à l'extérieur du lagon pendant 72 heures.

La dernière attaque de requin remonte à août 2012 sur l'île. Un surfeur avait eu une jambe et un bras arraché à Saint-Leu(côte ouest).

En 2011 et 2012, huit attaques de requin dont trois mortelles se sont produites à la Réunion, suscitant la controverse entre les autorités locales et les surfeurs sur les moyens à mettre en oeuvre pour sécuriser la baignade et les sports nautiques.