Mgr Pontier remplace Mgr Vingt-Trois à la tête des catholiques de France

RELIGION L'archevêque de Marseille Georges Pontier prendra ses nouvelles fonctions le 1er juillet prochain...

avec AFP

— 

L'archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, 69 ans, a été élu mercredi président de la conférence des évêques de France succédant à Mgr André Vingt-Trois, dont le mandat arrivait à expiration et qui a été une figure de proue des opposants au mariage pour tous.
L'archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, 69 ans, a été élu mercredi président de la conférence des évêques de France succédant à Mgr André Vingt-Trois, dont le mandat arrivait à expiration et qui a été une figure de proue des opposants au mariage pour tous. — ERIC CABANIS AFP

L'archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, 69 ans, a été élu mercredi président de la conférence des évêques de France succédant à Mgr André Vingt-Trois, dont le mandat arrivait à expiration et qui a été une figure de proue des opposants au mariage pour tous.

Elu pour une durée de trois années renouvelable, Mgr Pontier prendra ses fonctions le 1er juillet. Le catholicisme français est la première religion en France. Selon les chiffres de l'Episcopat, près de deux Français sur trois (64 %) se déclaraient catholiques en 2009 (soit 41,5 millions), contre 87 % en 1972.

Image consensuelle

Mais seulement 4,5 % des Français se déclaraient pratiquants contre 20 % en 1972. Il y avait alors 13.353 prêtres soit trois fois moins qu'en 1980 (38.291). Consacré évêque en mars 1988, Mgr Pontier est depuis 2006 archevêque de Marseille et jusqu'à présent président du comité «Etude et projet de la Conférence des évêques de France (CEF)». Né le 1er mai 1943, il est titulaire d'une licence de théologie et d'une maîtrise de lettres modernes.

Bénéficiant d'une image consensuelle, il a été très présent dans les quartiers populaires du nord de Marseille. C'est un tenant du dialogue interconfessionnel, notamment avec l'islam.

Favorable au dialogue interconfessionnel

André Vingt-Trois occupait le poste de président de la CEF depuis 2007. Il a été un des chefs de file de la fronde contre le mariage homosexuel. Dans son dernier discours devant les évêques, Mgr Vingt-Trois a mené une charge contre le mariage pour tous, s'inquiétant de ce qu'«une société de violence se prépare» et dénonçant «la tentation de refuser toute différence entre les sexes».

Mgr Pascal Delannoy évêque de Saint-Denis, et Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, ont été élus vice-président. Cette élection s'est tenue lors de l'assemblée plénière épiscopale de printemps, réunie depuis mardi et jusqu'à jeudi.