Evasion de Redoine Faïd: Un mandat d’arrêt européen diffusé, Interpol mobilisé

N. Beu. avec AFP
— 
Christiane Taubira, Garde des sceaux, sort de la maison d'arrêt de Sequedin (59) d'où un détenu s'est évadé en faisant exploser plusieurs portes.
Christiane Taubira, Garde des sceaux, sort de la maison d'arrêt de Sequedin (59) d'où un détenu s'est évadé en faisant exploser plusieurs portes. — M.LIBERT/20 MINUTES

Après le choc de l’annonce de l’évasion de Redoine Faïd, les autorités sont entrées dans la phase de traque du braqueur. Samedi soir, lors d’un point presse, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a ainsi annoncé qu’un mandat d’arrêt européen avait été diffusé «dans l'ensemble de l'espace Schengen», et qu’Interpol était également mobilisé pour retrouver celui qui s’est spectaculairement échappé samedi matin de la prison de Sequedin (Nord), où il était incarcéré depuis 2011.

>> Le portrait de Redoine Faïd par ici

«Les recherches, dans un premier temps, concernent évidemment la Belgique, puisque nous avons une frontière commune, mais s'étendent à l'ensemble de l'espace Schengen et au-delà», a déclaré Christiane Taubira lors de ce point-presse organisé devant la prison. La prison de Sequedin se trouve en effet à quelques kilomètres seulement -une quinzaine tout au plus- de la frontière belge.

Un fuyard armé

La police a, semble-t-il, perdu la trace de Faïd sur l’autoroute A25. C’est là, à hauteur de Ronchin, au sud de Lille, que le détenu a abandonné son dernier otage et sa première voiture, que ses occupants ont pris soin d’incendier, avant de monter dans un autre véhicule.

Redoine Faïd est armé et a des explosifs en sa possession, a précisé le procureur de Lille, Frédéric Fèvre, lors d'un point-presse à proximité de la prison, en fin de matinée.