A Belfort, une enseignante se suicide dans son école

© 2013 AFP

— 

Une directrice d'école élémentaire âgée de 54 ans s'est suicidée par pendaison samedi matin dans son école à Belfort, où son corps a été découvert par un élève, a-t-on appris auprès de l'inspection académique et de la police.
Une directrice d'école élémentaire âgée de 54 ans s'est suicidée par pendaison samedi matin dans son école à Belfort, où son corps a été découvert par un élève, a-t-on appris auprès de l'inspection académique et de la police. — Thomas Samson AFP

Une directrice d'école élémentaire âgée de 54 ans s'est suicidée par pendaison ce samedi matin dans son école à Belfort, où son corps a été découvert par un élève, a-t-on appris auprès de l'inspection académique et de la police.

L'enseignante, directrice de l'école René-Rücklin, ne travaillait pas ce samedi matin, et l'établissement était fermé aux élèves, à l'exception d'un cours de «langue et culture d'origine», en l'occurrence d'arabe, dispensé à une vingtaine d'enfants volontaires, a expliqué à l'AFP le directeur académique Patrick Mellon, qui s'est rendu sur place.

«Ses collègues savaient qu'elle avait des problèmes personnels»

C'est un enfant âgé de huit ans qui, en voulant se rendre aux toilettes, a découvert le corps de l'enseignante, a indiqué une source policière. La désespérée s'était pendue à une rambarde dans la cage d'escalier.

Selon la même source, la quinquagénaire n'a laissé aucune lettre qui permettrait d'expliquer son geste, d'établir un lien éventuel entre ce suicide et son travail, ni de comprendre pourquoi elle a choisi de venir à l'école - où elle n'était pas censée travailler ce samedi - pour mettre fin à ses jours. «Ses collègues savaient qu'elle avait des problèmes personnels», a-t-on seulement indiqué de source policière.

L'élève ayant fait la macabre découverte a été pris en charge par des médecins et une cellule d'écoute psychologique a été mise en place, selon Patrick Mellon. «C'est une très grosse émotion dans le quartier», a-t-il souligné, ajoutant qu'une aide psychologique était également prévue à la reprise des cours lundi matin.