Un avion d'Air France cloué au sol pour «indigestion aviaire»

AVIATION Le Boeing a percuté des volatiles lors de son atterrissage à Papeete...

M.Gr.

— 

Un Boeing 777-300 d'Air France au roulage sur les pistes de l'aéroport international d'Orly, le 1er janvier 2010
Un Boeing 777-300 d'Air France au roulage sur les pistes de l'aéroport international d'Orly, le 1er janvier 2010 — IBO/SIPA

Dans le jargon de l'aviation, on appelle ça faire «une indigestion aviaire». Un Boeing B777-200 de la compagnie Air France a été cloué au sol pendant 24h mercredi après être entré en collision avec une cinquantaine de Vinis, des petits oiseaux vivant à Papeete (Polynésie française), rapporte Air Journal.

L'appareil, en provenance de Los Angeles, est arrivé à l'heure à l’aéroport Faa’a de Papeete. C'est à ce moment-là que les oiseaux sont entrés en collision avec l'avion. Deux ou trois animaux ont alors été absorbés par l'un des moteurs du B777. Un incident confirmé par Air France.

35.000 collisions par an

En raison de cet incident, le vol du retour à destination de Paris et Los Angeles, prévu le 3 avril, a été reprogrammé au 4 avril, soit avec 24h de retard. Le temps pour les techniciens d'effectuer une inspection minutieuse de l'avion et en particulier du moteur concerné.

Chaque année, 35.000 collisions avec des oiseaux se produisent dans le monde, dont 800 en France, rappelle le site Air Journal. Dans environ 15% des cas, ces incidents sont même jugés sérieux. Des dispositifs d'effarouchement sont mis en place dans beaucoup d'aéroports, comme à Paris