Meurtre d'Alexandre: Le principal suspect a bien «rencontré» la victime

FAITS DIVERS Une sixième personne a été par ailleurs placée en garde à vue...

avec AFP

— 

Le principal suspect dans l'enquête sur le meurtre du jeune Alexandre Junca à Pau en 2011 se trouvait à proximité du lieu où il a disparu, selon des éléments matériels qu'il n'a pas niés, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.
Le principal suspect dans l'enquête sur le meurtre du jeune Alexandre Junca à Pau en 2011 se trouvait à proximité du lieu où il a disparu, selon des éléments matériels qu'il n'a pas niés, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier. — Thierry Suire AFP

Le principal suspect dans l'enquête sur le meurtre du jeune Alexandre Junca à Pau en 2011 se trouvait à proximité du lieu où l'adolescent de 13 ans a disparu, a-t-on appris ce vendredi de sources proches du dossier, tandis que le parquet annonçait une sixième garde à vue dans l'enquête.

Le parquet de Pau a officiellement annoncé dans un communiqué diffusé vendredi après-midi que six personnes, dont cet homme, étaient en garde à vue vendredi, alors que jusque-là des sources proches du dossier évoquaient seulement cinq gardes à vue. Le parquet n'a pas précisé quand cette sixième garde à vue a démarré, mais, selon une source proche du dossier, elle ne concernerait pas un personnage central dans l'affaire.

«Des avancées constructives»

Après plus de 48 heures de garde à vue, le principal suspect a «détaillé sa soirée du samedi 4 au 5 juin 2011» [le soir de la disparition d'Alexandre à Pau]. «Confronté aux éléments tangibles de la téléphonie [permettant la localisation de personnes], il a reconnu être aux abords de la rue où a disparu Alexandre aux heures auxquelles se sont déroulés les faits», a-t-on précisé.

On peut dire qu'il a «rencontré Alexandre» et donc qu'un «lien direct» a été établi, «des avancées constructives» permettant aussi «de caractériser la présence» de certaines des quatre autres personnes en garde à vue dans cette affaire depuis mercredi matin, a-t-on indiqué de mêmes sources. «Le suspect n'a pas reconnu avoir commis des violences sur Alexandre», a-t-on en revanche insisté. «Il n'est pas possible, à ce stade des investigations, d'identifier formellement le ou les auteurs du crime», a dit de son côté le parquet.

Alexandre Junca avait disparu le 4 juin 2011 alors qu'il se rendait chez son père, dans le centre de Pau. Un fémur de l'adolescent avait ensuite été retrouvé le 26 juin dans le Gave de Pau, petit fleuve traversant la ville. Le reste de son corps démembré l'avait été les 19 et 20 octobre sous des gravats, dans cette même rivière.