Le Sud-Ouest attire les cadres parisiens

© 2013 AFP

— 

Le dépassement du seuil d'alerte de pollution aux particules est attendu dimanche en Ile-de-France, après la Lorraine et la Marne samedi, ont indiqué les agences de contrôle de qualité de l'air et la préfecture de police de Paris.
Le dépassement du seuil d'alerte de pollution aux particules est attendu dimanche en Ile-de-France, après la Lorraine et la Marne samedi, ont indiqué les agences de contrôle de qualité de l'air et la préfecture de police de Paris. — Francois Guillot AFP

Plus de huit cadres parisiens sur dix envisagent de changer de région, beaucoup songeant à quitter la grisaille de la capitale pour le Sud-Ouest ensoleillé, selon une étude publiée dimanche par Cadremploi.

Selon cette enquête, 86% des cadres pensent à quitter la région parisienne, plus d'un tiers (38%) envisageant de le faire dans l'année.

Interrogés sur leurs motifs, 27% évoquent l'équilibre vie privée-vie professionnelle, 18% l'attrait de la ville ou de la région, et autant le prix de l'immobilier. Viennent ensuite la question d'un changement de carrière ou d'orientation, un rapprochement familial ou encore le niveau de rémunération.

Pour se retrouver dans une nouvelle région, 70% des cadres seraient prêts à changer de métier ou de secteur. Ce sont avant tout les régions du Sud-Ouest qui attirent le plus les cadres (27%), devant le Sud-Est (23%) et l'Ouest (20%), le Centre, l'Est et le Nord étant les moins attractifs.

L'enquête a été réalisée du 19 au 21 mars par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.134 cadres parisiens inscrits sur Cadremploi.