Paris: La tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe

N. Bg. avec AFP

— 

A Pais le 30 mars 2013, la tour Eiffel était évacuée à la suite d'un appel anonyme faisant craindre un attentat.
A Pais le 30 mars 2013, la tour Eiffel était évacuée à la suite d'un appel anonyme faisant craindre un attentat. — THOMAS COEX / AFP

La tour Eiffel a été évacuée ce samedi en début de soirée par crainte d'un attentat, a appris à 20 Minutes une source policière. Peu après 22h, l'alerte à la bombe a été levée et le public a pu à nouveau accéder au bâtiment, selon i-Télé.

Selon les informations de 20 Minutes, c’est un appel téléphonique anonyme passé au 17 et faisant craindre un attentat qui a déclenché l’alerte puis, à la demande de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel, l’évacuation du site, situé dans le 7e arrondissement de Paris. Environ 1.400 personnes ont été évacuées.

La brigade anti-terroriste saisie

D'après une source policière évoquée par l'AFP, l'appel a été reçu dans le Val-de-Marne et aurait été passé depuis une cabine dans ce même département de la banlieue parisienne.

Comme traditionnellement dans de pareils cas, la section anti-terroriste de la brigade criminelle est saisie de l'enquête sur cet appel, a-t-on encore indiqué. Les alertes à la bombe visant des monuments et lieux publics sont fréquentes dans la capitale, mais toute alerte est «traitée avec sérieux», a-t-on encore souligné.