Le comando Erignac «trahi» par la téléphonie, selon un livre sur l'assassinat du préfet

avec AFP

— 

Le contrôle de la téléphonie a permis d'arrêter le commando ayant assassiné, en 1998, le préfet de Corse Claude Erignac, alors que les membres du groupe devaient initialement utiliser des radios de type militaire non repérables, selon un livre consacré à l'affaire. 

Le 13 décembre 2007, après cinq semaines de procès devant la cour d'assises spéciale de Paris, le berger Colonna est condamné à perpétuité et fait appel. Condamné le 27 mars 2009 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans, il se pourvoit en cassation et obtient celle-ci en 2010.

Condamnations de Colonna

Après avoir déclaré n'avoir «jamais tué» personne, il est de nouveau condamné, le 20 juin 2011 au troisième procès, à la réclusion à perpétuité. La cour motive notamment sa décision par les mises en causes des autres membres du commando et de leurs épouses. Il se pourvoit à nouveau en cassation.

La condamnation de Colonna, 53 ans, est définitive le 11 juillet 2012 avec le rejet du pourvoi par la cour de cassation. Sa défense a saisi le 11 janvier la cour européenne des droits de l'homme pour atteinte au procès équitable.