La presse féminine vaut-elle encore le coup d'être lue?

VOTRE AVIS Une nouvelle polémique chez «Elle» semble déranger certaines lectrices. Vous en faites partie?...

C. La.

— 

Page Facebook «Elle»

Être lesbienne de temps à autre, c’est swag. Comprenez, c’est branché. En associant l’homosexualité à un accessoire de mode, le magazine Elle s’est attiré jeudi 21 mars les foudres de pas mal de lectrices, sur Twitter notamment. Certains y sont même allés de leurs tribunes assassines. Rappelant que le féminin n’en est pas à son premier dérapage. On se rappelle de l’affaire du «black fashion power», ou de l’article voyant dans la fellation le ciment du couple

A côté de ces maladresses parfois incompréhensibles, les titres féminins sont aussi souvent visés pour leurs relents sexistes ou leurs accents girly que certains jugent dérangeants. Alors que Femme Actuelle est, selon l’Etude Audipress publiée ce jeudi, la marque de presse la plus consultée en audience print + digital, le tryptique Mode/Maquillage/Cuisine de la presse féminine est-il en passe de s’épuiser?

>> Etes-vous une lectrice de presse féminine? Quels magazines ont votre faveur? Pour quelles raisons?

Vous êtes lassée de la presse féminine «classique» et vous tournez vers des titres alternatifs? Au contraire, toutes les polémiques liées aux féminins vous dépassent et vous continuez à adorer ces magazines?

Déposez votre avis dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr