L'alcool, première cause d'hospitalisation en France

SANTE Le nombre de Français conduits à l'hôpital à cause de l'alcool a augmenté de 30% en trois ans...

Corentin Chauvel

— 

Des jeunes et des bouteilles d'alcool, place de la République à Strasbourg, le 2 juillet 2012
Des jeunes et des bouteilles d'alcool, place de la République à Strasbourg, le 2 juillet 2012 — VARELA/20 MINUTES/SIPA

L’alcool fait mal aux Français. C'est la première cause d’hospitalisation en France, 400.000 personnes s'y étant rendues en un an pour des pathologies qui lui sont liées (comas éthyliques, cirrhoses, troubles psychiques, hépatites, etc.), selon un rapport de la Société française d’alcoologie dévoilé par Europe 1 ce vendredi. 

«Au total, les hospitalisations liées à l'alcool sont deux fois plus nombreuses que celles causées par le diabète ou les maladies cardiovasculaires», indique la radio, qui ajoute que leur nombre a augmenté de 30% en trois ans. La progression sur la même période atteint 80% pour les séjours courts (moins de deux jours) concernant de manière générale des personnes non alcooliques.

«Le fait d'être ivre mort dans une soirée est banal»

D’après le rapport de la Société française d’alcoologie, les femmes et les jeunes sont des catégories de population de plus en plus touchées par les problèmes liés à l’alcool. «On voit des jeunes avec des conséquences déjà très graves sur la santé, au niveau du pancréas ou foie. Des cirrhoses qu'on ne voyait pas à l'âge de 25 ans, mais beaucoup plus tard», illustre Damien Labarrière, médecin gastro-entérologue au CHR d'Orléans (Loiret), interrogé par Europe 1.

«Le fait d'être ivre mort dans une soirée est banal», s’inquiète auprès de la radio Michel Reynaud, addictologue à l'hôpital de Villejuif (Val-de-Marne) et co-auteur du rapport. Il demande ainsi plus de moyens pour faire face à cet afflux de victimes liées à l’alcool et notamment le renforcement de la présence d’alcoologues dans les services d’urgences afin de leur assurer un suivi qui n’existe pas assez jusqu’ici.