Un homme reste deux heures sur le toit de l'ambassade américaine à Paris

J. C.

— 

Il voulait «donner son CV» à Barack Obama et «parler de paix» avec le président américain. Un homme de 54 ans est monté ce jeudi vers 13h30 sur le toit de l’ambassade des Etats-Unis à Paris, provoquant un attroupement de badauds et de forces de l’ordre sur l’avenue Gabriel-Péri (8e).

Identifié un peu plus tard après une conversation avec l’AFP, Hervé Couasnon a réussi a déjoué la vigilance des gardes d’un des sites les plus surveillés de France pour rester sur le toit de l’ambassade pendant deux heures avant de descendre grâce à l’aide d’un véhicule des pompiers de Paris.

Plusieurs coups d’éclats à son actif

Agé de 54 ans, ce conducteur de bus n’en est pas à son coup d’essai: en mai 2012, il avait réussi à pénétrer dans l'enceinte de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne). Il avait aussi escaladé la mairie de Limoges en avril 2011 pour lancer sa candidature à l'élection présidentielle.

Adepte de ce genre de happening médiatique, celui qui est surnommé le «poète escaladeur» avait aussi tenté de remettre une coupe à Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, à l’Assemblée nationale avant d’être maîtrisé par des huissiers. Il s’était aussi introduit en 2003 sur le perron de l’Elysée pour donner le CD d’une chanson qu’il avait enregistrée au président de la République Jacques Chirac.

Interpellé à sa descente de l’échelle des pompiers, Hervé Couasnon a été entendu en audition libre au service de l'accueil et de l'investigation de proximité et devait ressortir libre en fin de journée.