Des pesticides perturbateurs endocriniens dans les pâtes et les céréales

ALIMENTATION Une étude menée sur douze produits de consommation quotidienne a montré la présence d’insecticides...

E.O.

— 

Illustration: Un plat de pâtes à la bolognaise.
Illustration: Un plat de pâtes à la bolognaise. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Des pesticides dans vos nouilles. Selon une étude de l’association Générations futures révélée ce mercredi, des traces d’insecticides perturbateurs endocriniens ont été détectées dans plusieurs produits à base de blé: pâtes, biscuits, céréales, brioches…

>> Lire notre décryptage: Les perturbateurs endocriniens, des substances banales aux effets néfastes

L’ONG a fait procéder par un laboratoire à des tests sur douze produits de consommation quotidienne, achetés en grande surface. Les analyses ont montré que 75% des échantillons testés «contiennent des résidus de pesticides» –sans dépassement de la limite maximale autorisée–  et «sur ces 75%, tous contiennent une ou plusieurs substances, organophosphorées ou pyrethrinoides, suspectées d’être perturbatrices du système endocrinien».

Lotions anti-poux et colliers anti-tiques

L’ONG a par ailleurs trouvé des insecticides contenant des perturbateurs endocriniens dans des lotions anti-poux ou encore des colliers anti-tiques pour chiens.

«Il est urgent d’agir dès aujourd’hui  pour réduire au maximum l’exposition du public à ces substances perturbateurs endocriniens», estime l’association, qui va remettre son étude notamment aux ministères concernés.

Les perturbateurs endocriniens ont un impact sur le système hormonal. Les fœtus et les jeunes enfants sont particulièrement menacés par ces substances. C’est pourquoi le bisphénol A, composant que l’on retrouvait notamment dans les biberons, a été récemment interdit en France