Une grande surface en construction cible d'un attentat en Corse

Reuters

— 

Le chantier du magasin Leroy-Merlin à Ajaccio a été visé par un attentat à l'explosif mercredi vers 20h. Trois charges de forte puissance ont considérablement endommagé la structure de 9.000 m2 qui menace de s'effondrer, selon une source policière.

Trois ouvriers qui se trouvaient non loin ont été commotionnés par le souffle et conduits à l'hôpital d'Ajaccio, mais leurs jours ne sont pas en danger, d'après les secouristes. «Les dégâts matériels sont très importants», a expliqué un policier. Les démineurs n'ont pu accéder au site en raison de sa dangerosité, mais il sera gardé par des CRS toute la nuit.

Charles Cappia, président directeur général du groupe Codim, derrière le projet Leroy Merlin, créateur de 150 emplois et qui devait ouvrir ses portes en janvier 2014, a confié à Reuters son«i ncompréhension» et a assuré ne «pas avoir reçu de menaces». Aucune revendication n'a été découverte sur place, ce qui laisse penser à la piste politique. En septembre 2012, le FLNC (Front de libération nationale Corse) avait revendiqué sept attentats à l'explosif dans la grande distribution. Aucun lien n'a été établi pour l'heure avec la nouvelle vague d'attentats.

Depuis le 1er janvier, la Corse a connu trois attentats non revendiqués contre des résidences d'un centre de vacances à Olmeto-Plage, à 60 km d'Ajaccio.