Une réunion d'Eurojust à La Haye sur la tuerie de Chevaline

Avec Reuters

— 

L'affaire de la tuerie de Chevaline, où une famille britannique avait trouvé la mort en septembre dernier en Haute-Savoie, fera l'objet les 19 et 20 mars prochains à La Haye d'une réunion organisée par l'unité européenne de coopération judiciaire.

L'objectif de cette rencontre, qui se déroulera dans les locaux d'Eurojust, est de faire avancer une enquête pour l'instant au point mort, a déclaré à RTL le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud. «Il est essentiel qu'il y ait une réunion comme celle-ci qui permette de faire le bilan de l'enquête et une synthèse de tous les éléments recueillis par les uns et par les autres», a expliqué le magistrat.

«Les enquêteurs vont ainsi récupérer un maximum d'informations qui permettront peut-être de déboucher sur des solutions dans cette affaire», a-t-il ajouté. «C'est essentiel compte tenu des barrières des langues ainsi que des barrières juridiques entre les différents pays».

Magistrats et enquêteurs

Saad al Hilli, un Britannique d'origine irakienne, son épouse, la grand-mère des deux petites filles de Saad al Hilli qui s'en sont sorties par miracle ainsi qu'un cycliste français tué sans doute parce qu'il passait par là avaient trouvé la mort dans cette tuerie qui reste totalement mystérieuse.

Selon RTL, cette réunion rassemblera des magistrats et policiers français, des enquêteurs britanniques, des magistrats suédois - pays d'origine de la belle-mère de Saad al Hilli -, des magistrats espagnols (du pays où résidait le père de Saad al Hilli-, des magistrats italiens - pour la proximité avec la France -, et des magistrats suisses.

Des données informatiques concernant la famille al Hilli ayant été retrouvées aux États-Unis, des magistrats de ce pays devraient également être présents.