Elles dénoncent les connards.com

Vincent Vantighem

— 

Le site monconnard.com.
Le site monconnard.com. — V. WARTNER / 20 MINUTES

«Quoi?! Ton ex a osé de draguer cinq ans après. Mais quel connard!» C’est en racontant à sa meilleure amie comment son ancien copain l’avait draguée sur un quai de gare que Jessie Navega a eu l’idée de créer Monconnard.com. Lancé le 14 février à l’occasion de la Saint-Valentin, le site recense les pires relations hommes-femmes.

Du «canard» au «connard»

Mais aussi les meilleures. Car, à chaque contribution, les internautes ont la possibilité de voter entre «connard» et «canard». Si le premier se passe d’explications, le second désigne pour les fondatrices du site «un homme romantique, attentionné, généreux».

20.000 visites en un mois

«Ce site, c’est comme un dîner entre copines à grande échelle, confie Jessie Navega. On a toutes rencontré un jour un menteur, un égoïste, un manipulateur, un infidèle… Ça fait du bien d’en parler.» En tout cas, ça a l’air. En un mois, le site a enregistré 20.000 visites et près de 300 inscriptions.

Bientôt des profils pour les hommes

 Travaillant à Paris dans la publicité et spécialiste du «commérage», les deux copines ne vont pas en rester là. «On va développer la partie «profils» pour que les femmes puissent avoir un espace spécifique.» Quant aux hommes, ils pourront bientôt se défendre. «Aujourd’hui, ils ne peuvent faire que commenter. Mais on réfléchit à leur offrir la possibilité de s’exprimer aussi à leur tour…»