Intempéries: 2.500 véhicules bloqués sur l’A1, dans la Somme

TRAFIC La situation reste «particulièrement difficile» sur cette autoroute du fait de la présence de nombreux camions, parfois parce qu'ils n'ont pas respecté les consignes de sécurité», a indiqué le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, ce mercredi matin...

Bérénice Dubuc avec agences

— 

Des camions sont coincés dans la neige.
Des camions sont coincés dans la neige. — AFP PHOTO/ ALAIN JOCARD

Ce mercredi matin, de nombreux véhicules étaient toujours bloqués sur les autoroutes et routes secondaires françaises, notamment dans le nord du pays. Vers 11h, la circulation a repris sur l'A1 vers Lille, les congères qui bloquaient la route ayant été dégagées, selon le préfet de Picardie. Mais, selon la préfecture de la Somme, 2.500 véhicules étaient bloqués sur cette autoroute dans la Somme. Le retour à la normale du trafic risque donc de prendre du temps. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a recommandé aux automobilistes «de ne pas utiliser cette autoroute».

Environ 170 kilomètres de bouchons se sont formés sur les autoroutes du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie, en raison de congères et de poids lourds en stationnement sur les voies. Les points noirs concercent tous les axes menant à Paris, notamment l'A1, l'A2 et l'A26, a indiqué le Centre régional d'information routière (CRICR). «Nous faisons face à des difficultés importantes de circulation sur un certain nombre d'axes majeurs et évidemment sur le réseau secondaire», a indiqué le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lors d’un point presse à la cellule interministérielle de crise ce mercredi matin.

L'ensemble routier de la Somme toujours pas praticable

Manuel Valls a noté que la situation restait «particulièrement difficile» sur l'autoroute A1 dans la Somme du fait de la présence de nombreux camions, parfois parce qu'ils n'ont pas respecté les consignes de sécurité». «Nous sommes en train d'intervenir», a-t-il assuré. «Je demande avec beaucoup d'insistance qu'on respecte les consignes des autorités de restriction de circulation et de différer les déplacements», a-t-il ajouté.

>> Lire le témoignage des internautes de 20 Minutes, dont Jean-René, coincé dans un car à Maurepas, dans la Somme

«L'ensemble routier et autoroutier de la Somme n'est toujours pas praticable», a déclaré la préfecture de la Somme, qui demande aux usagers de la route de rester chez eux. Les principaux blocages se situent dans le sens Paris-Lille, entre Roye et Feuillères (Somme), où le CRICR comptabilisait 20 km de bouchons, notamment du fait de congères. Au niveau de Combles (Somme), dans le sens Lille-Paris sur l'A1, il y avait un kilomètre de congères selon le CRICR. La préfecture de la Somme dénombrait ce mercredi matin 23 km de bouchons cumulés sur l'A1 dans le sens Paris-Lille entre Assevillers et Combles.

>> Lire le témoignage du footballeur Matthieu Dossevi, coincé sur l’A1

Mardi déjà, l’autoroute A1 avait connu de graves difficultés, à la suite d'un accident impliquant plusieurs poids lourds. Depuis 4h du matin, l'autoroute était coupée à la circulation entre Albert et Péronne dans la Somme. La neige et le vent ont empêché les dépanneuses d’accéder au lieu de l’accident, et des congères de plus de 2 mètres se sont rapidement formées entre les véhicules immobilisés. Dès lors, impossible d'évacuer voitures, poids lourds et autres cars de tourisme bloqués, ni même de les ravitailler.

Des centaines de «naufragés de la route» ont passé le reste de la nuit et la journée de mardi dans leur véhicule. Mardi après-midi, ils ont finalement pu été ravitaillés par la Croix Rouge, via les air. Un hélicoptère de la gendarmerie a déposé sur place des médecins et des infirmiers ainsi que des couvertures, des repas et des boissons chaudes. Cependant, tous n'ont pas pu être ravitaillés par la Croix Rouge. Ainsi, deux chauffeurs de 20 Minutes, qui devaient aller chercher les journaux à l'imprimerie de Fouilloy, près d'Amiens, sont coincés depuis 23h lundi soir sur la A1. Ils n'ont eu aucun ravitaillement, si ce n'est une bouteille d'eau ditribuée la nuit dernière par les pompiers.