EN DIRECT. Neige: L'autoroute A1 bloquée... Toujours 58.500 foyers privés d'électricité

M.P. avec agences

— 

La N118 sous la neige près de Paris, le 12 mars 2013.
La N118 sous la neige près de Paris, le 12 mars 2013. — F.FIFE / AFP

Ce live est désormais terminé, merci à tous de l'avoir suivi.
Pour retrouver la synthèse de la journée, c'est par ici

19h21: Le point sur le service Transilien prévu ce jeudi en Île-de-France
Au troisième jour de l’épisode hivernal exceptionnel qui a touché en particulier l’Île-de France, SNCF Transilien réalisera jeudi 70 % de son trafic habituel, indique l'entreprise dans un communiqué.
Une centaine de rames environ a été endommagée par la neige et le gel et doit subir des réparations, notamment sur les portes et les pantographes qui captent l’énergie de la caténaire. Les centres de maintenance SNCF sont mobilisés, de même que les agents d’accueil et « gilets rouges » en soutien des voyageurs.

En synthèse, les prévisions de trafic pour jeudi sont les suivantes :
Ligne A du RER (branches Cergy et Poissy) : service normal
Ligne B du RER : 3 trains sur 4
Ligne C du RER : le trafic sera proche de la normale
Ligne D du RER : 4 trains sur 5
Ligne E du RER : 4 trains sur 5
Lignes H (réseau Transilien de Paris-Nord) : 3 trains sur 4
Lignes J et L (réseau Transilien de Paris-Saint-Lazare) : 1 train sur 2
Ligne K (Paris-Nord – Crépy-en-Valois) : 2 trains sur 3
Ligne N (réseau Transilien de Paris-Montparnasse) : service normal
Ligne P (réseau Transilien de Paris-Est) : 4 trains sur 5
Ligne R (réseau Transilien de Paris-Gare de Lyon) : service normal
Ligne U (La Verrière – La Défense) : 1 train sur 2
Ligne T4 : trafic normal

19h04: 39.000 foyers toujours privés d'électricité
La situation était toujours délicate pour 39.000 foyers, qui étaient encore privés d'électricité à 17h, a indiqué ERDF à 20 Minutes. Cela concernait 26.000 foyers dans L'Ouest de la France, dont 25.000 en Normandie et 1.000 en Bretagne. Dans les Pyrénnées Atlantiques, 13.000 foyers étaient également sans courant.

18h38: Les prévisions de la SNCF pour la journée de jeudi
Thalys et Eurostar: Le trafic sera normal, la vitesse sera limitée à 230 km/h.
TGV : le trafic sera normal avec les mêmes conditions de limitation de vitesse (230 km/h) sur le Nord et l’Est. Les circulations reprennent vers Valenciennes et Boulogne.
TER et INTERCITES:
dans les régions Nord Pas de Calais, Normandie et Picardie:
Le trafic TER sera normal dans le Nord Pas de Calais.
En Picardie, retour progressif à la normale sur la ligne Paris-Amiens et Amiens-Tergnier.
En Normandie, retour progressif à la normale entre Rouen et le Havre. La ligne Caen-Cherbourg reste suspendue.
Transilien: Le trafic pour la région Ile de France sera détaillé dans un communiqué de presse diffusé à 18h00.
Les horaires des trains seront affichés dans les gares et disponibles sur les canaux d’information habituels, précise la SNCF.

18h18: Le point sur la situation ferroviaire
Le trafic de la fin de journée est conforme aux prévisions, annonce la SNCF dans un communiqué. Voici le détail:

TGV
: Trafic normal sur l’ensemble des régions. Sur les axes Est et Nord, la vitesse des TGV est limitée à 230km/h au lieu de la vitesse habituelle de 300 à 320 km/h. Par conséquent, des allongements de temps de parcours sont à prévoir.

Thalys et Eurostar : Le trafic est redevenu normal en fin de matinée. La vitesse des trains est limitée à 230km/h au lieu de la vitesse habituelle de 300 à 320 km/h.

TER et INTERCITES dans les régions Nord Pas de Calais, Normandie et Picardie: 1 TER sur 2 circule en Nord Pas de Calais. Les lignes Calais-Boulogne-Etaples et Etaples-Arras sont en cours de dégagement.

En Picardie, reprise progressive du trafic sur les lignes Paris-Amiens et Amiens-Tergnier en fin de journée. Des difficultés persistent sur les autres lignes.
En Normandie, quelques trains ont circulé entre Rouen et le Havre. La ligne Caen-Cherbourg reste suspendue jusqu’à demain soir en raison d’importants travaux de déneigement.

Transilien : après un démarrage difficile, le trafic est désormais conforme aux prévisions, soit 2 trains sur 3 en moyenne.

17h25: Les poids lourds reprennent la route en Mayenne
En Mayenne, les routiers ont été autorisés à reprendre la route, rapporte Ouest-France. L'interdiction était en vigueur depuis mardi sur l'ensemble du réseau routier du département. La circulation des poids lourds est en revanche interdite à partir de 18h dans le Calvados.


16h38: Situation délicate sur l'autoroute A1
Actuellement, les conditions de circulation sont toujours fortement dégradées sur certains axes. Ainsi, Bison Futé indique des coupures de l’A1 ont été constatées, dans le sens Paris/Lille, à Feuillères (sud d’Arras), où 10km de bouchon ont été comptabilisés suite à un poids lourd en portefeuille.
Une autre coupure de l’autoroute A1, sens Paris/Lille, a été constatée à Chamant (péage de Senlis), suite aux mauvaises conditions météorologiques. 7km de bouchon ont été signalés.
La société Sanef, qui gère ces autoroutes, indique également que les poids lourds ont interdiction de circuler sur l'A1, l'A16, l'A26 et l'A13.


15h38: Bison Futé fait le point sur la situation
Et indique, sur son site Internet, que l’ensemble du réseau routier est perturbé, surtout dans la Manche, le Calvados et la Seine Maritime, l’ Eure , l’ Orne et l’est de Eure-et-Loir. Pour voir le point complet, département par département, c'est par ici.

14h36: Toujours 58.500 foyers privés d'électricité
Dans un communiqué, ERDF annonce que 58.500 de ses clients sont toujours privés d'électricité dont 19.500 dans le Sud Ouest.
L'entreprise indique également que plus de 1.200 de ses techniciens, ainsi que des entreprises prestataires spécialisées, sont actuellement mobilisés sur l'ensemble des régions impactées pour rétablir le maximum de clients dans la soirée. 46 tonnes de matériels ont déjà été acheminées sur les différents chantiers.
Dans le détail, cela représentait:
- 35.000 foyers en Normandie (30.000 dans la Manche, 5.000 dans le Calvados)
- 4.000 dans les Côtes d'Armor
- 18.000 dans les Pyrénées Atlantiques
- 1.000 dans les Landes
- 500 dans les Hautes Pyrénées

14h21: L'usine de PSA Peugeot Citroën de Sochaux reprend sa production
Suite à des ruptures d’approvisionnements liées aux intempéries, l'entreprise avait dû stopper sa production, ce mercredi matin. Mais comme elle l'indique sur sa page Facebook, la production a repris, ce mercredi 13 mars à 13 h 12. L'entreprise précise ainsi que «la tournée de cet après-midi travaillera normalement», rappelant que «l'alerte reste néanmoins maintenue pour l'équipe de nuit».

13h22: Retour progressif à la normale à Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle
A 12h30, l'activité reprenait progressivement dans les aéroports franciliens, mais restait perturbée par les conditions météorologiques et les conséquences des difficultés d'exploitation rencontrées mardi, indique Aéroports de Paris (ADP) dans un communiqué. Des retards en moyenne de 45 minutes à Paris-Orly et de deux heures à Paris-Charles de Gaulle étaient constatés. Les accès aux aéroports par la route et les transports en commun sont toujours difficiles. ADP recommande aux passagers de ne pas se rendre dans les aéroports sans avoir vérifié au préalable auprès de leur compagnie aérienne ou d'ADP que leur vol est maintenu.

13h18: A Paris, les deux tiers des lignes de bus fonctionnent
A midi à Paris, 45 lignes de bus fonctionnaient sur 65. Les difficultés sont concentrées dans le nord-est parisien, et en banlieue, surtout dans la zone ouest, comme à Nanterre, où de grosses perturbations sont en cours, a indiqué la RATP à 20 Minutes.

12h42: Ayrault prédit «encore 48 heures difficiles»
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a prévenu qu'il y avait «encore 48 heures difficiles» à passer même si «l'épisode neigeux est en train de s'estomper» et même si «la situation est sous contrôle». «Je pense que vendredi les choses devraient aller mieux, en tout cas sur le plan météorologique», a-t-il ajouté. «La situation est sous contrôle, l'organisation est au niveau de ce qui est nécessaire, mais la mobilisation doit rester d'une très grande intensité dans les jours qui viennent», a-t-il demandé. Selon lui, «dans ces 48 heures difficiles, le rétablissement de l'électricité est une priorité». «Et je crois que cet objectif va être atteint», a-t-il assuré.

12h33: L’armée dégage l’accès de l’usine Areva de La Hague
La moitié de 27 militaires du 6e Régiment du génie d’Angers, envoyés initialement en renfort pour aider ERDF à rétablir le courant dans les 28 500 foyers du département qui en sont privés dans la Manche, ont commencé à dégager l’accès à l’usine de retraitement de combustibles nucléaires usés d’Areva de Beaumont-Hague (Manche). «L’idée, c’est de dégager un tronçon […] pour dégager l’accès à l’usine de la Hague» afin que les salariés «puissent aller au travail aujourd’hui», a indiqué le lieutenant Accari.
Selon un syndicaliste de l’usine, qui concentre le plus de matières radioactives en Europe, il y a aussi un enjeu de sûreté à dégager la route qui mène au site, même si en cas d’urgence des moyens aériens peuvent être déployés. Le dégagement de la route menant à l’usine permettra aux 320 personnes qui en assurent la surveillance depuis lundi matin d’être relevées, a indiqué Frédéric Martinet, directeur adjoint du site, sans vouloir parler d’enjeu de sûreté. L’usine a été arrêtée lundi matin, et une rotation organisée entre les 320 salariés présents sur le site, selon la direction.

12h21: Un train percute une voiture coincée à un passage à niveau du fait du verglas
Un train reliant Le Havre à Paris a percuté une voiture coincée sur un passage à niveau près de la gare de Villennes-sur-Seine, dans les Yvelines, sans faire de victime, a indiqué une source policière. L'accident s'est déroulé vers 10h20. La voiture était restée coincée sur les rails d'un passage à niveau, vraisemblablement à cause d'une plaque de verglas. Le conducteur voyant arriver le train est sorti de son véhicule, précise la source policière. «Il n'y a priori pas de blessés dans le train», selon la même source.
Des recherches sont en cours pour identifier le train, qui «ne s'est pas arrêté», précise la source policière. «Le train roulait à vive allure, il n'a pas freiné et ne s'est pas arrêté non plus», confirme une témoin, Katia Lefeuvre, 35 ans, qui se trouvait sur le quai de la gare, à une trentaine de mètres du passage à niveau.

12h15: Nette amélioration sur les lignes de bus franciliennes
A midi, il ne restait plus que 122 lignes de bus franciliennes non assurées, et 49 en service restreint. Les 137 autres fonctionnaient en service complet, a indiqué la RATP à 20 Minutes. L'entreprise souligne qu'il n'y a pas de point noir en particulier, mais que l'ensemble de la région francilienne est touchée.

12h01: Perturbations sur les lignes de bus franciliennes du fait du verglas
Sur les 348 lignes de bus en Ile-de-France, 248 ne roulaient pas ce mercredi matin. Sur les 248 qui fonctionnent, 18 sont en service réduit, indique la RATP à 20 Minutes. Ces défaillances sont expliquées par le fait que «certains quartiers ne sont pas trop dégagés, notamment à Paris». Le sol y est verglacé, par exemple à Gare du Nord, où il est impossible de faire rouler les bus, précise l'entreprise, qui souligne que la tendance est à l'amélioration depuis 11h.

11h57: Fortes perturbations prévues sur les Thalys
De fortes perturbations sont prévues ce mercredi et demain jeudi sur l’ensemble du réseau Thalys, indique l'entreprise dans un communiqué. «Le retour à la normale du trafic dépendra de l’amélioration des conditions de circulation», ajoute le texte.
Thalys International conseille aux voyageurs de reporter leur voyage, dans la mesure du possible, et annonce que tous les billets valables pour les 13 et 14 mars sont échangeables selon la disponibilité des places ou remboursables auprès du point de vente initial.

11h44: 59 élèves coincés dans un car depuis plus de 13h
Depuis mardi 10heures du matin, 65 personnes, dont 59 adolescents, sont bloquées par la neige dans un car immobilisé sur une aire de l'autoroute A2 dans la Somme, rapporte TF1 News.

11h07: Delanoë appelle l'opposition à «être un peu humble» face à la nature
Alors que les critiques s’amplifient sur le manque de salage des routes parisiennes, Bertrand Delanoës a salué mercredi sur Radio classique le «travail formidable» des agents municipaux dans la crise de la neige et appelé l'opposition à être «un peu humble» face à la nature. «A Paris, les 1.400 agents de la Ville qui ont été mobilisés deux jours et deux nuit ont fait un travail formidable» et «pour le reste, il faut être un peu humble vis-à-vis des lois de la nature», a-t-il déclaré, visant Valérie Pécresse qui a critiqué le Stif mardi.

10h55: Les automobilistes «victimes du manque de prévision», selon une association
Pour l’association 40 millions d’automobilistes, «les automobilistes [sont] victimes du manque de prévision» des pouvoir publics. «Ces épisodes neigeux ne sont plus des cas isolés. Ils sont récurrents depuis plusieurs années. Qu'attend-t-on pour agir en amont ? Est-il acceptable que des automobilistes passent la nuit dans une voiture sans le moindre ravitaillement, bloqués sur les routes alors que les alertes de Météo France ont été lancées depuis plusieurs jours», s’est agacé, dans un communiqué, Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d’automobilistes.

10h48: La circulation reprend sur l'A1 vers Lille, selon le préfet de Picardie
Les congères qui bloquaient la route ont été dégagées.

10h20: 70.000 foyers privés d'électricité
Selon ERDF, près de 70.000 foyers sont encore privés d'électricité ce mercredi. Il y a notamment 30.000 foyers concernés en Normandie, 4.000 en Bretagne, et 30.000 dans le Sud-Ouest.

10h02: La galère des pompiers en Normandie
19 colonnes de renforts de sapeurs pompiers ont été mises à la disposition des autorités publiques pour procéder au déblaiement des routes en Normandie.D'après Delphine Batho, les militaires étaient censés arriver à 19h00 mardi soir mais ils sont arrivés à 5 heures mercredi matin, a-t-elle dit, faisant état d'une «situation exceptionnelle» dans la région. «Ils ont mis huit heures pour faire 100 km à travers des congères, avec des voitures qui sont abandonnées sur les routes et qui ont rendu difficile leur arrivée», a-t-elle dit.

10h00: 39.000 foyers toujours privés d'électricité
Mercredi matin, 39.000 foyers étaient encore privés d'électricité et le gouvernement espère un retour à la normale «d'ici ce soir» a expliqué Delphine Batho. «La difficulté c'est d'acheminer sur place des groupes électrogènes, donc on va mobiliser des hélicoptères gros porteurs pour en apporter dans la Manche», ajoute-t-elle.

9h50: Point sur la situation sur le réseau autoroutier du Nord
Sanef, qui gère le réseau autoroutier du Nord, a expliqué dans un communiqué que la situation compliquée étaient due principalement aux poids lourds qui étaient bloqués sur les autoroutes. La neige et les congère ont empêché les engins de déneigement et les dépanneuse d'accéder aux véhicules bloqués. Les principaux points de blocage se trouvent sur l'A1 dans le sens Paris-Lille entre Roye et Albert, sur l'A2 dans le sens Bruxelles-Paris avant la bifurcation avec l'A1, sur l'A26 dans le sens Calais-Reims au niveau des bifurcations entre l'A1 et l'A2, sur l'A29, dans le sens Saint-Quentin-Amiens.


9h40: Du mieux sur l'A1
«Des poids lours viennent d'être évacués, la situation est en cours d'amélioration», a indiqué sur BFM le préfet de la Somme.


9h33: Pas d'Inrocks dans les kiosques en raison de la neige
Sur son site Internet, les Inrocks annoncent à leur lecteur que le numéro 902 ne sera pas en kiospque ni dans les boîtes aux lettres ce mercredi. «Un arrêté préfectoral nous a empêchés de circuler mardi pour livrer le magazine», explique le magazine. C'est peu ou prou le cas de nombreux les journeaux.


9h27: A1: «Il est recommandé de ne pas utiliser cette autoroute», dit Ayrault
Alors que près de 2.500 véhicules sont bloqués sur l'A1 depuis de très nombreuses heures, Jean-Marc Ayrault a déclaré qu'«il est recommandé de ne pas utiliser cette autoroute».

9h24: «Il y aura encore 48 heures difficiles», selon Ayrault
De passage à la celulle de crise au ministère de l'Intérieur, avant de partir en voyage d'Etat au Canada, Jean-Marc Ayrault a reconnu qu'«il y aura encore 48 heures difficiles» devant nous, le temps que les conditions climatiques s'améliorent réellement. «La situation est sous contrôle. Mais cette mobilisation doit se poursuivre», a-t-il dit. «Il n'y a pas de pagaille», a-t-il assuré, ajoutant qu'il «y a des perturbations, certaines personnes pensent qu'ils vont pouvoir passer à traver les flocons et elles vont se retrouver piéger. Il faut appeler à la prudence et à la patience», a-t-il insisté.

9h17: Bussereau décerne les bons et mauvais points au gouvernement pour sa gestion de crise
L'ex-ministre des Transports a jugé que la situation avait été correctement gérée dans les airs mais qu'en ce qui concerne les rails, «ce n'était pas bon d'avoir attendu 08H20 pour annoncer qu'il ne fallait pas prendre le RER et le train» de la part de la SNCF. Par ailleurs, il a expliqué qu'il allait soutenir la demande de Valérie Pécresse pour mieux comprendre la pagaille dans les transports en région francilienne. «On ne va pas faire de l'opposition sur la neige et le soleil», a résumé le député de Charente-maritime.

9h03: Batho confirme que le gouvernement a demandé le retour de l'alerte
Delphine Batho a confirmé ce mercredi matin sur Europe 1 que si Météo France avait relancé une alerte neige et verglas à 7h43 après l'avoir levée à 6 heures, c'était «à notre demande, à Manuel Valls et à moi, en cellule de crise à 6h45». Et la ministre de l'Ecologie d'expliquer: «Nous avons demandé à Météo France de replacer certains départements en vigilance orange, car il faut que les gens aient conscience que les routes sont verglacées et qu’il ne faut pas s’y aventurer».  «Météo France fait sont travail mais chacun comprend qu'une carte vigilance, c'est en même temps un signal aux citoyens sur la façon d'adapter leur comportement», a-t-elle ajouté.
8h55: Le ministre des transports récuse avoir été dépassé par la situation
«Nous n'avons pas été dépassés par cet événement, mais c'est une situation extraordinaire», a-t-il sur RTL ce mercredi.


8h48: Quelque 2.500 véhicules bloqués sur l'A1, selon la préfecture de la Somme
«Il y a 1.000 véhicules bloqués sur l'autoroute, sur 23 km, entre Assevillers (Somme) et Combles (Somme) et 1.500 autres "réfugiés" sur l'aire d'autoroute d'Assevillers», selon porte-parole de la préfecture.

8h40: Des «conditions météorologique historiques», selon Frédéric Cuvilier
Sur BFM TV, Frédéric Cuvilier a parlé d'une «situation extraordinaire avec des conditions météorologiques historiques».  «Il faut tirer les conséquences de ce genre de situation», a-t-il ajouté.

8h30: La ciruclaution des TGV et des trains reprennent
Les trains circulent de nouveau sur la ligne à grande vitesse Nord Europe. De la même manière, Paris est de nouveau relié à Amien, Rouen et Caen, précise la SNCF.


08h15: Quelque 170 km de bouchons sur les autoroutes du Nord de la France
Des milliers d'automobilistes sont toujours bloqués sur l'A1, notamment dans la Somme, qui concentre une partie des 170 km de bouchons dans la région,selon le Centre régional d'information et de coordination routière (CRICR). Toutes les voies d'accès en direction de Paris sont embouteilées, notamment l'A2 et l'A26, notamment en raison des congères et des poids lourds. La préfecture de la Somme recommande «sauf nécessité expresse», de «rester chez soi».

08h00: Circulation compliquée dans l'Est de la France
Des dizaines de kilomètres de bouchons se sont formés sur l'A31 et l'A30 ce qui rend la circulation transfrontalière avec la Belgique et le Luxembourg très compliquée.


7h53: 19 départements de nouveau placés en vigilance neige et verglas
Comme réclamé par Manuel Valls plus tôt ce mercredi matin, pour que tout soit bien clair, Météo France a placé 19 départements dans le quart nord-ouest en vigilance orange neige et verglas. Les régions de la Basse-Normandie, de Haute-Normandie, d'Ile-de-France, du Nord-Pas-de-Calais, de la Picardie et le département d'Eure-et-Loire.

7h42: Reprise du trafic des Eurostar et Thalys
C'est la SNCF qui l'annonce. Enfin une bonne nouvelle.

7h39: «Situation sur l'A1 particulièrement difficile», reconnaît Valls
Lors de son point au ministère de l'Intérieur, Manuel Valls a reconnu que «la situation sur l'A1 est particulièrement difficile», ajoutant: «nous sommes en train d'intervenir». Il a expliqué que cette situation était notamment du fait de camions qui ont pris la route alors qu'ils n'avaient pas le droit.


7h35: Des  milliers d'automobilistes bloqués sur l'A1
Des milliers de véhicules sont bloqués sur l'A1, complètement verglacée. Une automobiliste interrogée par BFMTV a expliqué ce mercredi matin quelle est était bloquée au même endroit depuis «26 heures».

7h33: «Consigne de très grande prudence» répétée avec «grande insistance» de Valls
Au ministère de l'Intérieur, Manuel Valls a demande avec «grande insistance» que chacun respecte les «consignes de très grandes prudences». Il a rappelé qu'il y a «un risque de verglas» très fort dans toutes les régions touchées par l'épisode neigeux, ce qui «va empêcher que la situation revienne à la normale» dans les départements touchés. Il a demandé par ailleurs à Météo France de lancer une vigilance orange verglas pour que tout soit plus clair. . «La situation est toujours très compliquée, nous faisons face à des difficultés de circulation», note le ministre dans un euphémisme. Le ministre a ajouté que le nombre de naufragé de la route avait diminué et qu'ils étaient ravitaillés par les services de l'Etat.

7h28: La RN 13 toujours coupée dans les deux sens entre Caen et Cherbourg
Et 600 personnes qui ont été bloquées par les intempéries étaient toujours hebergées dans le département, précise la préfecture. Des militaires sont déployés afin d'ouvrir la voie aux agents d'ERDF et de France Télécom.

7h26: «Cherbourg est une ville coupée du monde»
C'est Jean-Michel Houllegatte, le maire de la ville, qui le dit sur BFM TV. Il rappelle qu'aucun transport en commun ne va jusqu'à sa ville et que la RN13, qui relie sa ville aux autres villes de la région, est coupée. Il a d'ailleurs précisé que 700 véhicules avaient été abandonnés par des automobilistes bloqués, ce qui complique la situation. Enfin, il a précisé que des renforts militaires étaient à pied d'oeuvre pour améliorer la situation.

7h20: Le point sur les transports franciliens
Il faut savoir qu'il n'y aura aucun bus en circulation ce mercredi à Paris en raison de l'épaisse couche de verglas qui recouvre les routes parisiennes. Le métro roule en revanche sans difficulté. Dans la nuit de mardi à mercredi des rames sans voyageurs ont circulé afin de dégivrer les caténaire La SNCF annonce un trafic perturbé, avec 3 trains sur 4 sur la ligne 1 du RER A, 2 trains sur 3 sur la ligne B, 1 train sur 2 sur la D et 4 trains sur 5 sur la ligne E. Par aileurs, pour la ligne H (SNCF), il est prévu environ 4 trains sur 5, 3 trains sur 4 sur la ligne J, 1 sur 2 pour la K, 3 sur 4 pour la L, 2 sur 3 pour la N, 4 sur 5 pour la P et 1 sur 2 pour la R. Le trafic est interrompu sur la ligne U. Quant à la ligne 4 du tramway, le trafic est normal.


7h18: Le Morbihan et l'Ille-et-Villaine placés en vigilance orange pour les crues
Météo France a alerté ce mercredi matin sur les risques de crues dans ces deux départements.

7h15: Vigilance orange levée pour les 21 départements encore concernés
Plus de détails ici

Météo France a levé l'alerte pour les 21 départements qui étaient encore concernés par la vigilance orange. Mais les conditions de transports sont encore très compliqués dans un quart nord-ouest.