Grand Paris: Augmenter les PV fait débat

AMENDES Une hausse du tarif des PV pour stationnement est envisagée pour financer le Grand Paris...

Céline Boff

— 

La contravention pour stationnement gênant pourrait passer de 17 à 35 €.
La contravention pour stationnement gênant pourrait passer de 17 à 35 €. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Une déclaration qui ne compte pas pour des prunes. Pour trouver les 30 milliards nécessaires au financement du «nouveau Grand Paris», le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé mercredi, entre autres, un effort aux collectivités locales de la région à hauteur de 225 millions d'euros.

Le risque de la politique du chiffre

Et pour les aider à mettre la main à la poche, le gouvernement a annoncé qu'il pourrait majorer les amendes forfaitaires. En clair, un PV pour un stationnement gênant pourrait passer de 17 à 35 euros. Une piste validée par Jean-Paul Huchon (PS), président de la région Ile-de-France, jeudi sur RMC. «Les automobilistes vont payer via une augmentation des amendes, ce qui n'est pas absurde si on veut qu'il y ait moins de circulation».

Problème: l'application de cette mesure est loin d'être aisée. «Il n'y a que deux solutions: augmenter l'amende forfaitaire à 35 euros sur l'ensemble du territoire, ou alors seulement dans certaines villes. Reste qu'une tarification à la carte oblige le gouvernement à dépénaliser le stationnement, précise Jean-Baptiste Le Dall, avocat spécialisé en droit automobile. Car une infraction au stationnement est du ressort du droit pénal qui prévoit le principe d'égalité des citoyens.»

Conséquences: les communes pourraient déléguer la gestion du stationnement à des sociétés privées et être tentées par des objectifs de rentabilité en menant une politique du chiffre. Une mesure qui ne convainc pas Valérie Pécresse. «Ce n'est pas comme cela que l'on pourra financer le Grand Paris.»